Yves Ntchandi Nkombi alias Gambi condamné à 3 ans de prison avoir violé une mineure de 12 ans

2
Yves Ntchandi Nkombi alias Gambi condamné à 3 ans de prison avoir violé une mineure de 12 ans
Yves Ntchandi Nkombi alias Gambi condamné à 3 ans de prison avoir violé une mineure de 12 ans

Africa-Press – Gabon. Il a été reconnu coupable du crime de viol sur mineure de -18 ans pour la Cour criminelle du Tribunal de Port-Gentil. Yves Ntchandi Nkombi alias Gambi a été condamné à 3 ans de réclusion criminelle et à 100 000 FCFA d’amende.

Pour ce qui est des faits, c’est à la hauteur du quartier Otada, dans la commune d’Omboué, près de Port Gentil, que les faits ont eu lieu courant 2021. Ce jour, alors qu’une importante réunion se tenait, une violente dispute éclate entre Mariame Pemba et Jean-Bernard Manfoumbi alias Baldé. Celle-ci déclare devant toute l’assistance qu’elle a été informée par sa nièce, Adèle K âgée de 12 ans, de ce que Jean-Bernard Manfoumbi l’avait violé.

Sur les faits dénoncés, la jeune a été invitée devant l’assemblée à s’exprimer. En prenant la parole, elle n’a fait que confirmer les précédentes déclarations de sa tante. Elle n’a pas manqué de verser au dossier que lamant de sa tante Claude Bignoumba Souvy alias Dickson, et Yves Ntchandi Nkombi alias Gambi avaient commis des actes sexuels sur sa personne lors de son passage chez tante. Ce pêcheur âgé de 34 ans par ailleurs père d’un enfant, est saisi par la justice ainsi que le reste des personnes citées.

Questionnés sur les faits reprochés, seul Yves Ntchandi Nkombi à reconnu les faits qui pèsent sur lui. Si ces co-accusés ont obtenu un non-lieu, Yves Ntchandi Nkombi a fait savoir qu’il était rentré ivre ce jour après un pot avec des frères du quartier. Poursuivi pour le crime de viol sur mineure de -18 ans, il a avoué ses erreurs lui conduisant à la barre.

Selon les dispositions des articles 256, 259 et 261, il y’a lieu de dire suffisamment établit en son encontre, le crime de viol sur mineure de -18 ans. Cet aîné d’une fratrie de neuf enfants a été reconnu coupable et condamné à trois ans de prions et à 100 000 FCFA d’amende.

Jean Jacques Rovaria Djodji

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here