Lancement de l’interconnexion des marchés boursiers africains dont la BRVM et NGX

3
Lancement de l'interconnexion des marchés boursiers africains dont la BRVM et NGX
Lancement de l'interconnexion des marchés boursiers africains dont la BRVM et NGX

Africa-Press – Guinee Bissau. L’Interconnexion des bourses africaines (African Exchange Linkage Project – AELP) a lancé vendredi sa plateforme AELP Link facilitant les échanges transfrontaliers et la libre circulation des investissements sur le continent. Une cérémonie de lancement se tiendra le 7 décembre à 9h00 GMT à Abidjan.

Concrètement, sont maintenant interconnectées sept bourses participant à la phase 1 de l’AELP : Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), Bourse de Casablanca, Egyptian Exchange (EGX), Johannesburg Stock Exchange (JSE), Nairobi Securities Exchange (NSE), Nigerian Exchange Limited (NGX) et Bourse de Maurice (SEM). Dans une seconde phase, la connectivité technique de la Bourse du Ghana (GSE) et de la Bourse du Botswana (BSE) devrait intervenir courant 2023, est-il précisé dans le communiqué, sans préciser pourquoi elles n’avaient pas été inclues dans la première phase.

« L’harmonisation de l’infrastructure de négociation par le biais de Link devrait faciliter les processus de négociation existants et potentiellement réduire le coût des transactions sur les marchés de capitaux africains.

Je félicite donc toutes les bourses participantes et les courtiers respectifs d’être à l’avant-garde de cette grande initiative d’intégration panafricaine », a indiqué vendredi Edoh Kossi Amenounve, président de l’Association africaine des bourses de valeur (Asea) et directeur général de la BRVM

Edoh Kossi Amenounve : les entreprises de services aux agro-industries, meilleurs « performers » de la BRVM). Notons que l’AELP est un projet phare de l’Asea et de la Banque africaine de développement (BAD).

Les entreprises agro-industrielles cotées

Rappelons que la BRVM est commune à l’ensemble des huit pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) à savoir : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. En 2021, la BRVM a enregistré un nouveau record : l’indice BRVM 10 a clôturé l’année en hausse de 17,29 % et le BRVM Composite de 39,15 % par rapport à 2020. Le 30 décembre 2021, le seuil des FCFA 6 000 milliards de capitalisation du marché des actions, à FCFA 6 085,4 milliards (€ 9,27 milliards), tandis que celle du marché des obligations a atteint FCFA 7 247 milliards (€ 11,04 milliards), soit des hausses annuelles respectives de 39,33% et de 19,76% (lire nos informations : La BRVM grimpe de 40% en 2021).

Sur les 65 entreprises cotées au total à la BRVM, 5 sont dans le secteur agricole (Palm CI ; Société africaine des plantations d’hévéas – SAPH CI ; Société ivoirienne de coco rapé -Sicor ; Société des caoutchoucs de Grand Bereby – SOGB ; Sucrivoire), 9 sont dans l’agro-industrie (Unilever Côte d’Ivoire – Blohorn CI, Filature, Tissage, Sacs – Filtisac ; Nestlé Côte d’Ivoire ; Sifca SA ; Société Ivoirienne des Tabacs -SITAB ; Société de Limonaderies et Brasseries d’Afrique – Solibra ; Société de Trituration de Graines Oléagineuses – Tritraf CI ; Uniwax). En outre, deux sont impliquées dans la vente de matériel agricole (CFAO Motors CI et Tractafric Motors CI), sans oublier les transports et ports très actifs dans l’export des produits agricoles (Port autonome d’Abidjan ; Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire ; MOVIS – Société ivoirienne d’opérations maritimes ; Port autonome de Dakar).

Quant au Nigeria Exchange Limited (nom officiel du Nigeria Stock Exchange), créée en 1960 sous le nom de Bourse de Lagos devenant en 1977 la NSE, 13 entreprises agroindustrielles sont listées : Cadbury, Dangote Sugar, Ellah lakes, Flour Mills, FTN Cocoa Processor, Honeywell Flour, Livestock Feeds, Multi-RexIntegrated Food, Nestle Nigeria, N Nigeria Flour Mills, Okomu Oil Palm, Presco, Bua Foods.

Comment cela fonctionnera ?

Au niveau technique, c’est en juillet 2021qu’Asea a signé un contrat avec DirectFN Ltd pour la conception et la mise en œuvre du système de négociation AELP Link sur les sept marchés. The Link, qui est hébergé sur Oracle Cloud Infrastructure (OCI), a été conçu pour s’intégrer aux systèmes d’échange et de courtage, et est disponible en anglais, français et arabe. Il regroupe les données de marché en direct des bourses et permet aux courtiers d’accéder aux informations et de voir la profondeur du marché et la liquidité du marché étranger d’intérêt.

Les courtiers en valeurs mobilières et les courtiers en valeurs mobilières sont des intervenants essentiels dans le processus de liaison. Grâce à la coordination des bourses et de l’Association africaine des courtiers en valeurs mobilières et des courtiers en valeurs mobilières (ASSDA), chaque bourse connectera 5 courtiers en valeurs mobilières ou négociants en valeurs mobilières au lien AELP. Dans la première phase du projet, 33 agents de change se sont connectés dès le lancement.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinee Bissau, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here