burkina-faso: le capitaine Ibrahim Traoré prend le pouvoir

4
burkina-faso: le capitaine Ibrahim Traoré prend le pouvoir
burkina-faso: le capitaine Ibrahim Traoré prend le pouvoir

Africa-Press – Guinee Bissau. Un groupe de militaires burkinabè a annoncé vendredi soir à la télévision publique (RTB), avoir pris le pouvoir des mains du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Dans un communiqué lu à la télévision publique (RTB), le groupe a indiqué que le nouveau président est le capitaine Ibrahim Traoré.

Les nouvelles autorités ont annoncé la dissolution du gouvernement, la suspension de la Constitution, ainsi que la fermeture des frontières du pays jusqu’à nouvel ordre.

Un couvre-feu a été décrété dans tout le pays de 21 heures à 5 heures.

Toutes les activités politiques et celles des organisations de la société civile sont suspendues, précise la même source.

Les forces vives de la nation seront convoquées pour adopter une nouvelle charte de la transition.

Des militaires burkinabè ont effectué des tirs en l’air ce vendredi matin dans la capitale Ouagadougou, où les accès à la Présidence, à la Primature et à la télévision publique (RTB) sont bloqués depuis la matinée, a constaté le correspondant de l’Agence Anadolu sur place.

Mécontentement

Tôt ce vendredi 30 septembre au matin, des tirs ont retenti dans les points stratégiques de la capitale et des militaires se sont déployés. Les éléments « Cobras » semblaient à la manoeuvres. Des négociations ont ensuite eu lieu avec les autorités de transition, mais elle n’ont pas abouti.

Ibrahim Traoré ne fait néanmoins pas partie de ces unités « Cobra ». Il était jusqu’à ce vendredi le commandant du régiment d’artillerie de Kaya, la première région militaire, située à une centaine de kilomètres de la capitale. Il fait partie des jeunes officiers qui ont renversé Roch Marc Christian Kaboré au profit de Damiba, mais qui étaient depuis critiques vis-à-vis du président de la transition.

La crise couvait depuis plusieurs mois entre Damiba et ces jeunes officiers, engagés pour la plupart au front contre les groupes armés.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinee Bissau, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here