Gaoual-Boké : l’état de la route très préoccupant

3
Gaoual-Boké : l’état de la route très préoccupant
Gaoual-Boké : l’état de la route très préoccupant

Africa-Press – Guinee Bissau. L’état de la route nationale Boké-Gaoual, longue de 190 km, est sérieusement inquiétant, surtout en cette saison des pluies où plusieurs points critiques empêchent la circulation normale des personnes et de leurs biens. C’est le constat fait récemment par un journaliste de Guineematin.com qui revenait d’une visite privée à Gaoual.

Présentée comme l’une des routes les plus économiques du pays à cause de son utilisation par des usagers qui rallient quotidiennement (en temps normal) la Guinée Bissau et le Sénégal, la route Boké-Gaoual, présente de nos jours de sérieux risques pour ses pratiquants.

Avec la saison des pluies et l’absence prolongée d’entretien routier, ce tronçon est devenu un véritable cauchemar pour ses usagers.

Les passagers qui quittent Gaoual pour Conakry, en empruntant les taxis, pour une distance de 490 km ou l’inverse, sont désormais obligés de passer par Labé où la distance fait presque deux fois et le transport au double, ou alors se préparer à passer deux jours au minimum et avec tous les risques d’accidents et de cas de maladies pendant la traversée.

Par ailleurs, la route menace de se couper à cause d’un dangereux affaissement (voir cette photo prise le 22 septembre 2022), un point situé à une vingtaine de kilomètres à l’entrée de la sous-préfecture de Koumbia, en quittant Boké. A ce niveau, il est très risqué pour les gros porteurs d’insister sur ce passage. Côté ravin, en cas d’accident, il sera inutile de chercher de survivant ou de récupérer l’engin.

A l’entrée de la commune urbaine de Gaoual précisément à Sinthiourou, le calvaire est indescriptible, comme dans les années précédentes, les usagers et surtout ceux qui utilisent les gros porteurs sont livrés à la merci de la nature. (voir cette photo où un gros porteur venait de passer sa 3ème journée embourbé).

Au niveau de la FAO, à quelques 30 km à la sortie de Boké vers Gaoual, ce n’est pas prudent de s’y aventurer. De tous les côtés, la route est défoncée par les pluies. La boue et les trous béants ont fini par créer une peur bleue même aux chauffeurs téméraires.

Actuellement, on ne compte pas le nombre de véhicules accidentés ou ceux qui sont tombés en panne parmi ceux qui s’aventurent à utiliser ce tronçon, pourtant facile à construire avec l’existence de tous les ouvrages de franchissement, entre autres.

Heureusement, les usagers ont appris la décision du gouvernement de la transition de lancer les travaux de bitumage de ce tronçon dès le mois d’octobre. Soit dans quelques jours. Ce qui créerait un énorme soulagement aussi bien pour les populations guinéennes mais aussi pour l’économie nationale qui pourra multiplier ses recettes douanières de ce côté.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinee Bissau, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here