Près de 1.500 langues risquent de disparaître à l’horizon 2100

0
Près de 1.500 langues risquent de disparaître à l’horizon 2100
Près de 1.500 langues risquent de disparaître à l’horizon 2100

Africa-Press – Guinee Bissau. Une étude australienne met en garde contre la possible disparition d’ici 2100 de 1.500 idiomes actuellement parlés sur la planète et dresse la liste des facteurs qui leur portent atteinte.

Sur quelque 7.000 langues et dialectes répertoriés à ce jour par les spécialistes, environ la moitié sont menacés et 1.500 risquent de s’évanouir d’ici la fin du siècle, selon des recherches réalisées par l’Université nationale australienne (ANU).

Les spécialistes ont dressé une liste d’une cinquantaine de facteurs qui exercent une pression sur les dialectes menacés, dont certains se sont avérés “vraiment surprenants”, détaille M.Bromham.

Des efforts de préservation nécessaires

Ainsi, les chercheurs ont établi que davantage d’années d’enseignement dans une langue dominante accentuaient la mise à l’écart des autres idiomes. De ce fait, les universitaires proposent de concevoir des programmes scolaires s’appuyant sur une éducation bilingue.

Dans le même temps, un réseau routier développé exerce un effet négatif sur les langues en danger. Alors que l’Unesco inaugure en 2022 la décennie des dialectes autochtones, les conclusions de l’étude rappellent la nécessité de déployer plus d’efforts en vue de préserver les idiomes à risque, souligne-t-il.

“Lorsqu’une langue est perdue, nous perdons tant de diversité culturelle humaine, chaque langue étant à sa façon incroyable”, avertit le chercheur.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinee Bissau, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here