Apprendre à lire le Coran en 3 mois : le CIFOD lance la 15ème session pour le Grand Conakry et la toute 1ère à Kamsar

157
Apprendre à lire le Coran en 3 mois : le CIFOD lance la 15ème session pour le Grand Conakry et la toute 1ère à Kamsar
Apprendre à lire le Coran en 3 mois : le CIFOD lance la 15ème session pour le Grand Conakry et la toute 1ère à Kamsar

Africa-Press – Guinée. Le Centre islamique de formation et de documentation (CIFOD) ouvre sa 15ème session de l’apprentissage de la lecture du saint Coran. Les 17 et 18 juillet 2022 sont retenus par la structure pour des activités programmées dans le Grand Conakry et la toute première session à Kamsar. L’annonce en a été faite par le Coordinateur du CIFOD, Mamadou Nassirou Diallo.

Depuis 14 ans, le CIFOD évolue en Guinée dans le domaine de l’apprentissage de la lecture du Coran en 3 mois seulement. Au compte de la 15ème session pour le Grand Conakry, l’ouverture est prévue à la fin de cette semaine.

Selon Abdoul Wahab Sow, chargé de la communication du CIFOD, a fait savoir qu’apprendre à lire le Coran en 3 mois ne signifie pas le mémoriser, mais savoir les règles de la grammaire arabe du Coran pour pouvoir bien lire le livre saint.

« L’étude du Coran est d’une part très compliquée. Mais de l’autre, elle est aussi très simple. Parce que le Coran est destiné à l’humanité, donc à être compris. Le Coran a été révélé sur le prophète Mahomet (PSL) pour que les fidèles musulmans s’imprègnent de ses messages. Puisqu’il est destiné à être compris, son étude est donc aussi facilitée pour cela. Malheureusement, si la méthodologie d’apprentissage n’est pas adaptée aux apprenants, ça peut rendre difficile la compréhension et l’apprentissage. Donc, apprendre le Coran en 3 mois, ce n’est pas la mémorisation du Saint Coran. Ce ne sont pas aussi l’interprétation et le commentaire. Apprendre le Coran en 3 mois, c’est qu’après les 3 mois d’apprentissage du Saint Coran, l’apprenant dispose désormais des moyens nécessaires qui vous permettront de lire le Coran sans faire des fautes. Il y a une lecture syllabique qui sera faite avec une rapidité qui sera conforme au niveau des apprenants. Après les trois premiers mois consacrés à l’apprentissage de la lecture des lettres et syllabes, il y a le parcours des 114 sourates qui se fera en des sessions. Ensuite, il y a la lecture du Coran qui est régit par des règles qui est le tadjwid. Ce sont ces règles-là qui permettront de lire le Coran comme ça se doit, sur la base la lecture arabique. Donc, apprendre le Coran en 3 mois, c’est apprendre les règles de grammaire arabe. Puisque l’arabe standard est différent de l’arabe du Coran, nous proposons de donner les éléments de la grammaire arabe du Coran permettant aux apprenants de déchiffrer le Coran pendant les 3 mois », a-t-il dit.

De son côté, Mamadou Nassirou Diallo, coordinateur du CIFOD, est revenu sur les sessions qui s’ouvriront le weekend prochain à Conakry et à Kamsar. Pour lui, la particularité de la nouvelle session pour le grand Conakry est que qu’il y a 3 nouveaux centres d’apprentissage de la lecture du Coran, ouverts dans la commune de Kaloum. « Le premier cours, c’est ce weekend-là, les 16 et 17 juillet 2022. Dans le Grand Conakry, c’est la 15ème session qui va s’ouvrir ce weekend dans nos lieux habituels. Aujourd’hui, nous sommes un peu partout dans le grand Conakry. Il suffit que l’intéressé nous appelle sur les numéros suivants : 621041289/ 655640232/621789415 pour connaître le centre le plus proche de lui. La nouveauté cette année, c’est qu’on a ouvert 3 lieux à Kaloum, à savoir l’ENI de Conakry, le centre Oumar Boun Khattab, en face de la Caisse nationale de la sécurité sociale et l’Ecole du centre à côté de la mosquée sénégalaise. On a choisi les vendredis de 15 heures à 18 heures pour la commune de Kaloum et les autres centres habituels tels que KK de Coléah, la Source de Hamdallaye Minière, l’université Mahatma Gandhi de Lambanyi, l’Institut de langue et métiers ILM de Lambanyi, Victor Hugo de Matoto, Koumandian Keita de Kissosso, Koumba Diawara de Gbessia Aéroport et l’Ecole primaire de Lansanayah Barrage ».

En outre, Mamadou Nassirou Diallo est revenu sur le lancement de la première édition à Kamsar. « Nous lançons la première session à Kamsar avec deux centres que sont le lycée Franco arabe et le lycée Amadou Matar M’Boh. Les deux centres se trouvent dans la cité et ils sont distants l’un de l’autre de sorte que chacun puisse s’orienter vers le centre de son choix. A Kamsar, la toute première édition sera lancée le dimanche, 17 juillet 2022, de 10 heures à 13 heures. Les inscriptions et les réinscriptions se feront auprès du comptable le même jour et chacun avec l’achat des documents pédagogiques tel que le support de cours. C’est comme ça que ça va se passer », a déclaré Mamadou Nassirou Diallo.

A noter que les inscriptions sont fixées à 35000 francs guinéens. Le prix du livre est à 80.000 francs guinéens et la mensualité fixée à 100.000 francs guinéens pour toute personne intéressée.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here