Retro-Culture: revalorisation et promotion de l’identité culturelle, couronne contestée, décès… l’essentiel en 2023

0
Retro-Culture: revalorisation et promotion de l’identité culturelle, couronne contestée, décès… l’essentiel en 2023
Retro-Culture: revalorisation et promotion de l’identité culturelle, couronne contestée, décès… l’essentiel en 2023

Africa-Press – Guinée. Du lancement de la nouvelle marque-pays au mois de janvier à la perturbation des évènements culturels de fin d’année à cause de l’explosion au dépôt central des hydrocarbures de Coronthie, l’actualité culturelle a été riche courant l’année 2023.

C’était parti pour une nouvelle-marque pays

Dès début janvier, le gouvernement a dévoilé le Nimba comme la nouvelle marque-pays ou branding-pays. Ce masque baga, symbole de l’abondance, de la fertilité, de la force et de l’abondance, est ainsi devenue une identité visuelle visant à présenter la « position omniprésente du pays en Afrique de l’Ouest », et exprimant la volonté de voir une Guinée « qui se démarque des autres nations comme une source de présages positifs à travers les secteurs sociaux, économiques et culturels ».

Soixante-douze heures de livre en faveur de la sauvegarde du patrimoine et de la sociale

Comme chaque année, à l’initiative de Guinée Culture et de l’Harmattan Guinée, se tiennent les 23, 24 et 25 avril les 72 heures du livre de Conakry. L’édition 2023 s’est tenue sous le thème de la sauvegarde du patrimoine et de la paix sociale. « Nous sommes dans une période de transition, il faut ressouder les tissus sociaux qui ont été mis à l’épreuve durant ces dernières années. Donc, il est important de nous rappeler notre histoire commune », justifiait Mohamed Lamine Camara, le directeur délégué des 72H du livre.

La Mamaya et le Kania Soli ont bien eu lieu

A Kankan, la traditionnelle Mamaya a tenu toutes ses promesses. En Juin 2023, sur un nouveau site construit spécialement pour la cause, Kankan a vibré au rythme de cet événement culturel célébré de génération en génération en marge de la Tabaski. Un événement qui a même connu la participation du Colonel Mamadi Doumbouya et toute sa famille.

À l’image de la grande Mamaya de Kankan, les fils de Kindia ont de leur côté organisé le « Kania Soli ». Une danse traditionnelle qui a réuni les fils de Kindia y certains de ceux qui résident ailleurs. Une danse traditionnelle qui exprime l’identité culturelle du Kania.

Miss Guinée : Saran Kourouma couronnée, Hadja Kadiatou Condé conteste

Après son recrutement à travers un appel d’offre relatif à l’organisation du concours de beauté Miss-Guinée (2023-2024), la structure Kpaaf, nouveau Comité d’Organisation Miss Guinée (COMISGUI), sous l’égide du département en charge de la Culture, a organisé le 25 novembre dernier, la cérémonie de remise des prix aux lauréates du concours Miss Guinée. L’événement a connu la participation de la Première dame de la République, Lauriane Doumbouya. À l’issue d’un concours très serré, c’est Mademoiselle Saran Kourouma qui a été couronnée Miss Guinée devant Hadja Kadiatou Condé, 1ère dauphine et Aïssatou Dioumo Diallo, 2ème dauphine. Mais ce résultat a fait l’objet de beaucoup de contestation sur les réseaux sociaux. En effet, la première dauphine, Hadja Kadiatou Condé n’était pas satisfaite des résultats donnés par les membres de jury. Au lendemain de la publication des résultats, Condé et son staff ont convoqué une conférence de presse pour s’opposer au couronnement de Saran Kourouma. Mais à la dernière minute, l’affaire a été réglée à l’amiable et la conférence fut annulée.

La Guinée a ouvert ses portes au monde culturel

En novembre 2023, la Guinée a abrité la 9ème édition du Salon International du Textile Africain (SITA). Officiellement lancé par le Premier ministre Bernard Goumou, le mercredi 12 avril dernier, ce grand évènement culturel placé sous le thème « La labellisation, vecteur de lutte contre le piratage dans l’industrie du textile africain », a connu la participation de 43 pays. Ledit Salon s’est tenu du 6 au 11 novembre 2023, avec à la clé plusieurs activités prévues. À l’issue des défilés de mode, des prix ont été remis, notamment au meilleur styliste, au meilleur producteur de coton, au meilleur mannequin. La Guinée a bénéficié des prix du meilleur producteur de coton en Guinée.

Après le SITA, la République de Guinée a organisé la 19ème édition du Festival des Arts et de la Culture. L’évènement a été organisé par le ministère de la Culture au stade de la mission de Kaloum. Il a duré 6 jours et a connu la participation d’une vingtaine de troupes artistiques composée entre autres de l’Association des Scouts de Guinée, de l’Union Nationale des artisans de Guinée, la troupe Pèssè, le Benso Sodia, le Lewouroudjèèrè, le Kounagui, le Théâtre national. À l’issue des prestations des différentes troupes venues des 4 régions du pays, c’est la région de Boké qui a décroché le Grand prix de 100.000.000 GNF.

Des célébrités partis pour jamais…

En 2023, les Guinéens ont pleuré la mort de plusieurs artistes chanteurs, comédiens et écrivains. D’abord, le célèbre humoriste Almamy Kouyaté de la troupe Sodia, connu sous le petit nom de Kolon, a rendu l’âme le 16 janvier 2023 des suites de maladie à l’hôpital de l’amitié Sino Guinéenne. Après lui, Abdoul Kader Sylla alias Nondi K, ancien membre du groupe de rap Fac Alliance et animateur de l’émission Maxi Hip hop, s’est couché à jamais. Il a rendu l’âme le vendredi 17 mars à son domicile à Conakry des suites de maladie. Le mois suivant, une autre triste nouvelle a annoncé la mort de l’artiste musicien du célèbre Bembeya Jazz national, Salifou Kaba dit Kabisko. Il est également mort à son domicile de Matam Sankoumbaya, des suites d’une longue maladie.

Ensuite, le tour de Madame Blandine Guilavogui, membre du célèbre groupe « Les Zawagui » arriva. Elle a été découverte morte dans son lit au petit matin du lundi 17 avril 2023, à son domicile d’Enco5.

2023, a été aussi l’année de la mort du célèbre professeur et écrivain guinéen Lancinet Kaba, du comédien Sow Bailo, du célèbre enseignant, écrivain et auteur de plusieurs œuvres scientifiques Elhadj Ibrahima Caba Bah, de l’artiste poly-instrumentiste Hadja Mama Diabaté.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here