Uemoa : faible engouement des investisseurs sur les BAT émis par Bissau

1
Uemoa : faible engouement des investisseurs sur les BAT émis par Bissau
Uemoa : faible engouement des investisseurs sur les BAT émis par Bissau

Africa-Press – Guinée. Les créanciers n’ont proposé que 19,160 milliards sur les 20 milliards que recherchait la Guinée-Bissau lors de sa troisième sortie de l’année sur le marché des titres publics, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication par les soumissions de 191,60 %.

L’émission simultanée de Bons Assimilables du Trésor (BAT) d’une maturité de 182 et 364 jours pour un montant global de 20 milliards CFA, effectuée ce mardi 13 février 2024 par la Guinée-Bissau, n’a pas emballé les investisseurs.

Le carnet d’ordres (ou montant global des soumissions) qui représente l’enveloppe proposée par les investisseurs s’est respectivement établi à 10,865 milliards de FCFA pour le BAT de 182 jours, et 8,295 milliards de FCFA pour celui 364 jours. Comparé à l’objectif initial visé de 20 milliards FCFA, le taux de couverture de l’opération (du montant mis en adjudication) est donc ressorti à 191,60 %, traduisant un engouement moyen du marché.

Au regard de ces offres, l’Etat de Guinée-Bissau a choisi de ne retenir que 5,705 milliards FCFA pour le BAT de 182 jours, soit un taux d’absorption de52,51 %, et 5,295 milliards de FCFA pour le BAT de 364 jours, soit un taux d’absorption de 63,83 %.

Dans les faits, le pays a rejeté toutes les propositions adossées à des taux d’intérêt supérieurs à 8,7500 %, le taux marginal, pour le premier BAT, et 9,1600 % pour le second, en tenant sûrement compte de ses objectifs en matière d’endettement.

Pour les investisseurs, le rendement moyen pondéré ou la rémunération moyenne des fonds alloués est chiffré à 9,08 % pour le BAT de six mois, et 9,57 % pour celui de douze mois. Autrement dit, les investisseurs vont percevoir en moyenne 9,08 % et 9,57 % d’intérêt pour leurs mises. A ce taux, la Guinée-Bissau emprunte beaucoup plus cher que lors de sa dernière émission sur la maturité de 6 mois pour laquelle il avait obtenu un rendement moyen pondéré de 8,7100 %.

Par ailleurs, l’émission de six mois a attiré des investisseurs en provenance du Bénin qui ont fait des offres de 2,2 milliards de FCFA), du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire pour respectivement 632 millions et de 2 milliards CFA proposés, et enfin du Sénégal et du Togo avec 1,533 milliards CFA et 4,5 milliards FCFA).

Ces mêmes pays, excepté le Togo ont également soumis respectivement des offres 4,1 milliards CFA, 191 millions CFA, 2 milliards CFA et 2,004 milliards CFA pour le BAT de 12 mois.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here