Le procès de l’ancien ministre Ahmed Kanté renvoyé au 17 juin : la partie civile dénonce une ‘’lenteur’’ dans la procédure

1
Le procès de l’ancien ministre Ahmed Kanté renvoyé au 17 juin : la partie civile dénonce une ‘’lenteur’’ dans la procédure
Le procès de l’ancien ministre Ahmed Kanté renvoyé au 17 juin : la partie civile dénonce une ‘’lenteur’’ dans la procédure

Africa-Press – Guinée. Au TPI de Kaloum, les débats dans le procès opposant l’ancien ministre des mines à l’entreprise Africa Bauxite Corporation (ABC) devaient se poursuivre ce lundi 27 mai 2024. Mais à la surprise de tous, toutes les affaires inscrites au rôle du président Ousmane Sylla ont été renvoyées au 17 juin 2024 pour des raisons de formation.

L’ancien ministre des mines, poursuivi pour abus de confiance et concurrence déloyale et qui comparaît libre, a brillé par son absence ce lundi.

Après avoir été informé du renvoi du procès, l’avocat de la partie Maître Alkhaly Mohamed Touré a estimé que ‘’c’est très regrettable que nous apprenons ce matin qu’il n’y aura pas d’audience pour raison de formation, sans aucune autre précision’’.

Cet avocat de la société Africa Bauxite Corporation (ABC) a indiqué que ‘’ce renvoi nous affecte, parce que nous sommes partie civile dans ce procès. Ce qui suppose que nous allons subir des préjudices. Nous attendons que ce préjudice soit réparé le plus vite possible’’.

Malheureusement, déplore l’homme de droit, ‘’nous sommes au regret de constater qu’il a un peu de lenteur dans la procédure, d’autant plus que ce dossier a fait plus de trois ans à la phase d’instruction (…). Il y a un projet en cours d’exploitation actuellement dans lequel notre société a investi à hauteur de plus de 50 millions de dollars’’.

La partie civile ne souhaite que ‘’ce projet soit exploité par des personnes qui n’ont mis aucun sous et qui ne soient nullement inquiétées parce que les concernés dans cette affaire sont libres, ils ne sont pas détenus ».

Pour lui, ce renvoi est à l’avantage du camp adverse qui, selon lui, ne subit aucune pression. ‘’Ils profitent de ce temps pour multiplier des contacts, on ne sait pour quelles raisons. C’est pourquoi, nous sommes sérieusement affectés par le temps que le procès prend’’.

Selon la note affichée du TPI de Kaloum, les affaires inscrites sous la direction du juge Ousmane Sylla ont été renvoyées au 17 juin 2024. Maître Alkaly Mohamed Touré rappelle que cette date marquera probablement la célébration de la fête de Tabaski. Il fait aussi remarquer l’approche des vacances judiciaires. ‘’Tout cela n’est pas appréciable. Il faut qu’on finisse avec ce dossier. Il ne mérite pas de retard en raison des faits qui sous-tendent’’.

La partie civile reste tout de même confiante et estime que ‘’le droit est entièrement à notre faveur dans ce dossier’’.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here