L’UFR met en garde le MATD : ‘’Nous nous dresserons contre toute volonté de vouloir de mettre fin aux partis politiques en Guinée’’

2
L’UFR met en garde le MATD : ‘’Nous nous dresserons contre toute volonté de vouloir de mettre fin aux partis politiques en Guinée’’
L’UFR met en garde le MATD : ‘’Nous nous dresserons contre toute volonté de vouloir de mettre fin aux partis politiques en Guinée’’

Africa-Press – Guinée. Le responsable de la communication de l’Union des forces républicaines (UFR) assure son camp compte se dresser contre tout agenda caché de junte derrière l’évaluation des partis politiques annoncée par le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Les autorités de la transition, à travers le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD), ont annoncé une nouvelle opération d’évaluation des partis politiques en Guinée.

À l’Union des forces républicaines (UFR), Fodé Baldé juge inopportune cette nouvelle évaluation des partis politiques qui se tiendra du 19 juin au 3 juillet.

‘’Quand on regarde la correspondance qui nous a été adressée, il est dit dans la lettre: ‘Le MATD invite les responsables de tous les partis politiques légalement constitués’. S’ils savent que nous sommes légalement constitués, pourquoi veulent-ils nous évaluer ? ils vont nous évaluer par rapport à quoi ?’’, se demande-t-il.

Le responsable de la communication du parti de Sidya Touré indique que sa formation politique entend de nouveau se soumettre à cette évaluation.

‘’Nous avons déjà été soumis à un tel exercice au temps du ministre Mory Condé. Ce sont les mêmes qui sont revenus (…). On s’est déjà livrés à un tel exercice. On peut le faire encore parce que nous ne nous rapprochons de rien’’, assure M. Baldé.

‘’Nous les rassurons que notre agrément a été obtenu en toute légalité. Nous nous prêterons à cet exercice encore. Nous leur donnerons les informations dont ils ont besoin’’, ajoute-t-il, avant de mettre en garde le MATD.

‘’Nous tenons l’opinion nationale et internationale à témoin que s’il y a des intentions derrière cette pratique, nous nous dresserons contre toute volonté de vouloir mettre fin aux partis politiques en Guinée. Nous ne l’accepterons pas’’, prévient-il d’un ton ferme.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here