Affaire ANIES : les avocats de Kassory taclent Charles Wright

4
Affaire ANIES : les avocats de Kassory taclent Charles Wright
Affaire ANIES : les avocats de Kassory taclent Charles Wright

Africa-Press – Guinée. Dans un communiqué publié ce vendredi, 12 août 2022, les avocats de l’ancien Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, ont réagi à la lettre du ministre de la justice, Charles Wright, enjoignant le parquet général de Conakry d’engager des poursuites judiciaires contre l’ancien locataire du palais de la colombe pour « détournement, blanchiment, corruption et complicité » portant sur un montant de plus de 41 milliards de francs guinéens.

Les avocats dénoncent « le caractère médiatique » qui a été donné à cette lettre du garde des sceaux et s’insurgent contre « une violation grave et délibérée du secret de l’instruction » et « un agissement délictuel » des auteurs de la publication de cette lettre sur les réseaux sociaux.

Également, dans leur communiqué, les avocats de Kassory Fofana pointent du doigt « une violation manifeste et assumée de la présomption d’innocence » tendant à déjà présenter leur client comme coupable d’une infraction pénale aux yeux de l’opinion. Ils assurent que « les accusations pénales contenues dans la dénonciation publique du garde des Sceaux ne sont nullement fondées ». Et, « Face aux violations nombreuses et récurrentes des droits de M. FOFANA, celui-ci reste déterminé à la résistance et au combat contre l’injustice et la violation constante de ses droits par l’Etat de Guinée. Contre l’instrumentalisation d’une justice déboussolée par la junte militaire, il entend systématiquement réagir par la saisine aussi bien des juridictions guinéennes que les instances juridictionnelles internationales et des droits de l’homme », ont écrit les avocats de Kassory Fofana.

A rappeler que dans sa lettre adressée au parquet général près la Cour d’Appel de Conakry hier, jeudi 11 août 2022, le ministre de la justice et des droits de l’homme, Alphonse Charles Wright, a instruit des poursuites judiciaires contre Kassory Fofana et plusieurs autres cadres de l’ANIES (agence nationale d’inclusion économique et sociale) pour « détournement, blanchiment, corruption et complicité » portant sur 41 332 102 229 francs guinéens.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here