Bac 2022 : des candidats du centre Léopold Sédar Senghor se voient déjà à l’Université

5
Bac 2022 : des candidats du centre Léopold Sédar Senghor se voient déjà à l’Université
Bac 2022 : des candidats du centre Léopold Sédar Senghor se voient déjà à l’Université

Africa-Press – Guinée. Le baccalauréat unique qui clôture tous les examens scolaires a pris fin en Guinée sur fond de lutte contre la fraude à tous les niveaux du système. Des surveillants et des candidats évalués au centre d’examen lycée Léopold Sédar Senghor, ex lycée Yimbaya, se sont réjouis du climat dans lequel les évaluations ses sont déroulés. Interrogés par un reporter de Guineematin.com, ils ont également dit leur espoir de se retrouver à l’université l’année prochaine.

Hady Kallo, délégué du centre lycée Léopold Sédar Senghor, en a dressé un bilan satisfaisant : « dans l’ensemble, ça s’est bien passé. On n’a pas trouvé assez de problèmes. C’est vrai que les tentatives ne finiront jamais, mais bon, chez nous, ça va. Dans mon centre, il n’y pas eu de cas de fraude. L’objectif, ce n’est pas de frauder les enfants, mais c’est de les empêcher de voler et donc on s’est battu pour atteindre ces objectifs. On a enregistré beaucoup de malades, surtout dans la journée du lundi, mais les candidats ont tenu, car ils ont bénéficié des soins au niveau des agents de santé qui étaient déployés ici. Jusqu’aujourd’hui, on a fait le maximum quand même », a-t-il expliqué.

Soriba Sylla, candidat au centre Léopold Sédar Senghor de Yimbaya, a dit que la surveillance a joué le rôle qui lui est dévolu. « Ça a été dur. Avec les surveillants, il n’y avait pas de communication, pas tolérance. Pour toutes les manières, il n’y a pas eu de communication. Ce que tu connais, c’est ce que tu vas écrire… ».

Pour sa part, Souleymane Doumbouya, candidat au groupe scolaire Hadja Ramatoulaye Bodiè Baldé de Tombolia, s’est bien déroulé et espère que son centre fera un grand succès. « Le bac s’est bien passé, et on espère qu’on aura 100% avoir au lycée Senghor. Tout s’est bien passé bien, parce qu’il n’y a pas eu de fraude ici. On a bien suivi les règles. Mais tu sais, on ne peut pas tout faire à la tête, il faut qu’on communique, c’est comme ça va la vie. Les surveillants ont bien fait leur travail. Ils n’étaient pas sévères, mais ils ne nous laissaient pas faire du n’importe quoi aussi », a-t-il fait-il savoir.

Thierno Salmane Baldé, candidate au baccalauréat au même centre Léopold Sédar Senghor, s’est également réjoui du climat dans lequel les examens se sont déroulés, et il se voit déjà à l’université l’année prochaine. « Je dirai que toutes les épreuves se sont bien passées, surtout les épreuves d’aujourd’hui. Je suis vraiment très excitée parce que je sais déjà que je suis à l’université. Je sais que j’ai travaillé, j’ai fait le maximum de moi », dit-elle.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here