Fodé Oussou Fofana de l’UFDG invite la presse à exiger le départ du président de la HAC

3
Fodé Oussou Fofana de l’UFDG invite la presse à exiger le départ du président de la HAC
Fodé Oussou Fofana de l’UFDG invite la presse à exiger le départ du président de la HAC

Africa-Press – Guinée. La presse guinéenne traverse des moments difficiles depuis des mois. En plus du brouillage des ondes de radios privées, les autorités de la transition ont ordonné le retrait de trois chaînes de télévision du bouquet Canal+, tout en évoquant des raisons de sécurité nationale.

Ce samedi 27 avril, en marge de l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le vice-président chargé des affaires juridiques du parti, Fodé Oussou Fofana a appelé les professionnels des médias à prendre leur destin en main en exigeant le départ du président de la Haute autorité de la communication (HAC), Boubacar Yacine Diallo.

‘’Il n’y pas de démocratie sans presse. Vous êtes victimes d’injustice. Boubacar Yacine Diallo devrait être le premier à aller voir le CNRD pour lui expliquer le rôle de la presse dans un pays. Ce que la presse est en train de vivre est inacceptable. Où sont les responsables de médias ? Où sont vos stratégies ? Vous ne devez rester bras croisés en perdant vos emplois. Le président de la HAC doit être interpellé face à ces agissements. Vous devez demander son départ. Demandez à ce qu’on le remplace. Il a le devoir de vous soutenir et de vous aider. Il ne doit pas être contre la presse’’, souligne-t-il.

Pour ce proche de Cellou Dalein Diallo, la presse guinéenne mérite d’être soutenue pour jouer pleinement son rôle. Il promet que l’UFDG, une fois au pouvoir, œuvrera pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des professionnels des médias.

‘’Je vous donne la garantie que lorsque Cellou Dalein Diallo sera président de la République, la subvention de la presse sera votée et encouragée. On mettra les conditions qu’il faut à la disposition de la presse en créant une maison de la presse. Vous avez des journalistes brillants qui font la fierté de l’Afrique, vous ne devez pas accepter d’être réduits en silence. Votre problème, ce n’est pas le CNRD, c’est Yacine Diallo’’, tranche-t-il.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here