La CENI écartée et l’organisation des élections confiée au MATD : les précisions du gouvernement

2
La CENI écartée et l’organisation des élections confiée au MATD : les précisions du gouvernement
La CENI écartée et l’organisation des élections confiée au MATD : les précisions du gouvernement

Africa-Press – Guinée. C’est une décision forte et surprenante du colonel Mamadi Doumbouya. Le président de la transition vient d’écarter la CENI pour confier l’organisation des élections politiques et des référendums au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD).

Le chef de la junte militaire qui dirige la Guinée a annoncé cette décision dans un décret publié hier soir, jeudi 30 décembre 2021, définissant les missions du département dirigé par le ministre Mory Condé. Ce décret indique que le MATD est particulièrement chargé :

. D’appuyer l’élaboration des textes législatifs et règlementaires relatifs au processus électoral ;

. L’organisation des élections politiques et des référendums en République de Guinée, ainsi que l’établissement de la mise à jour du fichier électoral, etc.

Interrogé sur le sujet dans l’émission Mirador de ce vendredi matin, le porte-parole du gouvernement a expliqué que cette décision s’inscrit dans le cadre de la démarche du CNRD, visant à restaurer la responsabilité de l’Etat.

« Dans un pays normal, c’est l’Etat qui doit assumer sa responsabilité, qu’elle soit bien faite ou non. La CENI a été rendue nécessaire, parce qu’il y a une crise de confiance entre l’Etat et les acteurs politiques. Est-ce que cette crise de confiance va continuer ? Est-ce que le CNRD n’a pas la capacité de rassurer les uns et les autres de la possibilité qu’il organise en toute impartialité le jeu politique ?

Rappelez-vous que le président du CNRD a dénoncé le fait que l’institution publique ait été si outrageusement politisée. Nous sommes en train de faire un travail de dépolitisation de l’administration publique. Nous sommes en train de faire un travail de restauration de la justice impartiale, objective et nous sommes en train de restaurer un certain nombre de paramètres qui soient de nature à ramener l’Etat dans sa responsabilité », a dit le ministre Ousmane Gaoual Diallo.

Le porte-parole du gouvernement précise qu’un organe de gestion des élections sera créé au sein du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, comme cela se passait la création de la CENI en Guinée. « Quand on dit que c’est l’administration du territoire qui va organiser les élections, ça ne veut pas forcément dire que c’est le gouverneur, le préfet ou le sous-préfet qui va être l’arbitre », a souligné Ousmane Gaoual Diallo.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here