Le RPG estime que la Guinée fait “marche arrière avec une vitesse vertigineuse” sous le règne du CNRD

0
Le RPG estime que la Guinée fait “marche arrière avec une vitesse vertigineuse” sous le règne du CNRD
Le RPG estime que la Guinée fait “marche arrière avec une vitesse vertigineuse” sous le règne du CNRD

Africa-Press – Guinée. Le parti d’Alpha Condé estime que depuis l’arrivée du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) au pouvoir, la Guinée continue de faire un retour en arrière, tout en déplorant la cherté de vie dans le pays.

‘’Notre pays est en train de faire marche arrière avec une vitesse vertigineuse. C’est incontestable. Dans un pays, l’essentiel, c’est le manger. Si le manger manque, ça veut dire que ça ne va pas. C’est pourquoi, quand on dit que le pays va mal c’est plus qu’une réalité. Le prix d’un sac de riz va jusqu’à 350 000 GNF à Conakry. A l’intérieur, c’est plus que ça. Et, nous sommes à la veille du mois de Ramadan. Donc, c’est très catastrophique. Nous traversons une période difficile’’, alerte l’ancien ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Avec ces conditions de vie, prévient Lansana Komara ‘’le peuple à la longue ne pourra pas supporter. Ça, c’est inévitable. Tous les observateurs s’accordent sur ça’’.

En plus, enfonce-t-il le clou, ‘’il y a toujours le manque de l’électricité qui couronne tout. Parce qu’on ne peut rien faire dans ce monde moderne aujourd’hui sans l’électricité. Ce n’est pas possible. Malheureusement, on a un manque criant d’électricité’’.

‘’Avec le Professeur Alpha Condé, le riz s’achetait à 200 000 GNF, 220 000 GNF ou 250 000 GNF au maximum. Et il y avait des magasins témoins partout dans les carrefours où on achetait à moins de 250 000 GNF. Mais, aujourd’hui, nous tendons vers 400 000 GNF. Ce qui est extrêmement grave pour notre pays. C’est donc le lieu pour les autorités d’aujourd’hui d’ouvrir les yeux et les oreilles’’, conseille ce cadre du RPG Arc-en-ciel.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here