Un avocat des victimes interroge Toumba et Tiegboro : ‘’Comment pouvez-vous sauver des leaders que vous avez mis en danger ?’’

4
Un avocat des victimes interroge Toumba et Tiegboro : ‘’Comment pouvez-vous sauver des leaders que vous avez mis en danger ?’’
Un avocat des victimes interroge Toumba et Tiegboro : ‘’Comment pouvez-vous sauver des leaders que vous avez mis en danger ?’’

Africa-Press – Guinée. Alors que le commandant Toumba Diakité et le colonel Tiegboro Caamra ont soutenu mordicus tout au long du procès du massacre du 28 septembre avoir sauvé des leaders politiques au stade de Conakry, l’avocat de la partie civile Me Amadou Kamano assure que ces accusés avaient plutôt mis en danger les victimes.

‘’Comment pouvez-vous sauver des leaders que vous avez mis en danger ? Vous dites que vous étiez venus pour sauver les leaders au stade. Mais vous les mettez en danger et vous dites que vous venez les sauver encore. Je ne vous comprends pas. Je prends une arme, je brandis sur vous et je dis que je vous sauve. Qui les avait mis en danger ? Soyons raisonnables. Je ne peux pas comprendre cela’’, laisse entendre cet avocat de la partie civile.

Citant Toumba et Tiegboro, ce défenseur des victimes des évènements du 28 septembre avance: ‘’Par votre présence, il y a eu des tueries. Est-ce que ce sont les leaders et les manifestants qui se sont tués ? C’est parce qu’ils étaient en train de s’entre-tuer que vous étiez venus les sauver ? Non !’’

Me Amadou Kamano souligne qu’il ‘’y a eu des viols à ciel ouvert. Est-ce que sont les manifestants qui se volaient entre eux pour que vous veniez les sauver ? Ils ont été molestés et torturés à Koundara et au camp Alpha Yaya Diallo. Est-ce que sont les manifestants qui se torturaient pour que vous les aidiez ?’’

‘’Dire: ‘On a sauvé les leaders, on les a envoyés ici et là’, vous-mêmes, vous avez dit que Marcel a assommé combien de personnes au stade ? Marcel était-il invité là-bas ?Le capitaine Marcel, les leaders vous ont-ils envoyé une lettre pour venir ? Les gens que vous dites avoir sauvé sont sortis en sang du stade du 28 septembre. Et c’est vous qui les avez mis en sang. Dalein est sorti avec des côtes cassés. Chacun des leaders a eu des violents coups sur la tête. Évitez alors cette thèse, c’est un alibi qui ne passera pas’’, réfute l’avocat.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here