Un projet de lutte contre le blanchiment d’argent lancé en Afrique de l’Ouest

2
Un projet de lutte contre le blanchiment d’argent lancé en Afrique de l’Ouest
Un projet de lutte contre le blanchiment d’argent lancé en Afrique de l’Ouest

Africa-Press – Guinée. La Banque africaine de développement a annoncé avoir lancé un projet pour appuyer certains pays d’Afrique de l’Ouest dans leur lutte contre les transferts d’argent illicites et le financement du terrorisme.

Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) et la Banque africaine de développement (BAD) ont lancé à Dakar un projet de lutte contre le blanchiment d’argent, selon un communiqué de la BAD.

La banque financera le projet à hauteur de cinq millions d’euros. Ce projet destiné à aider les États en transition membres du GIABA:

-luttera contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme;

-mettra l’accent sur les pays en transition appartenant au groupe;

-s’échelonnera sur trois ans.

Les représentants des pays bénéficiaires, qui sont membres du GIABA, et de la Cellule de renseignement financier du Sénégal ont assisté à la cérémonie de lancement du projet dans la capitale sénégalaise. Mohamed Cherif, responsable du bureau pays de la Banque africaine de développement pour le Sénégal, et Edwin Harris Jr, directeur général du GIABA, représentaient leurs institutions respectives.

Lutte contre le blanchiment en Afrique

La BAD a déjà plusieurs fois consulté le GIABA, institution spécialisée de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, sur les questions de flux financiers illicites, de lutte contre le blanchiment et de gouvernance économique.

Certains pays africains sont mieux armés que d’autres en matière de blanchiment d’argent. Le Botswana, la Tunisie et le Maroc sont les bons élèves du continent, selon un récent rapport du Basel Anti-Money Laundering Index.

La Russie s’intéresse également à la lutte contre ce fléau en Afrique et avait demandé à devenir un pays observateur du Groupe anti-blanchiment de l’Afrique orientale et australe (GABAOA), en 2023.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here