Coupe du monde/Qatar 2022 : « ça va être difficile pour les représentants africains d’aller très loin » (Thierno Saidou Diakité)

2
Coupe du monde/Qatar 2022 : « ça va être difficile pour les représentants africains d’aller très loin » (Thierno Saidou Diakité)
Coupe du monde/Qatar 2022 : « ça va être difficile pour les représentants africains d’aller très loin » (Thierno Saidou Diakité)

Africa-Press – Guinée. Cinq pays africains prennent part à la 22ème édition Coupe du monde de football dont le coup d’envoi a été donné il y a quelques jours au Qatar. Leur première sortie n’a pas été à la hauteur des attentes du public sportif africain avec 3 défaites et deux matches nuls. Thierno Saidou Diakité, consultant sportif, se dit sceptique quant aux chances des équipes africaines de réaliser des prouesses dans cette compétition planétaire.

« Il faut dire que mon sentiment est quelque peu mitigé. Il y a 5 représentants et on misait beaucoup sur le Sénégal, qui est champion d’Afrique en titre. Mais, vous savez que quelques jours avant la coupe du monde, il y a Sadio Mané, qui à mon avis représente 50% de potentiels des Lions de la Téranga, qui est indisponible pour cause de blessure. Ce qui fait que le Sénégal a logiquement perdu face aux Pays Bas lors de première sortie (2 à 0). Le Maroc aussi suscite quelques espoirs, après avoir réussi à faire le match nul pour sa première sortie ainsi que la Tunisie. Le Ghana et le Cameroun ont enregistré malheureusement des défaites. C’est pourquoi j’ai dit que le sentiment, il est mitigé. Ça va être difficile pour les représentants africains d’aller très loin cette fois-ci dans la compétition », a dit d’entrée le consultant sportif.

S’exprimant sur la première sortie de l’équipe de Ghana dans la journée du jeudi, avec une défaite (3 à 2) face au Portugal, l’analyste sportif ne cache pas son regret. Selon Thierno Saidou Diakité, c’est l’encadrement technique du Ghana qui a manqué d’ingéniosité. « Après le match, j’ai eu quelques regrets. Parce qu’avant la coupe du monde, je me suis dit que le Ghana qui a réussi à éliminer le Nigeria, qui est un des grands d’Afrique, est une équipe en reconstruction parce qu’il y a beaucoup de jeunes avec 3 ou 4 anciens dont les frères AYEW, André et Jordan. Mais, si vous avez regardé le match, Cristiano Ronaldo avait usé de la malice pour obtenir le penalty qui n’était pas trop évident. Ensuite, l’entraîneur, par inexpérience je pense, au moment où André AYEW a égalisé, ils étaient revenus à la hauteur du Portugal, il a procédé à un changement qui a perturbé le rendement de l’équipe, même si celui qui est entré en jeu à inscrit le second but. Je crois qu’il y a eu quelques moments de flottement au sein de l’encadrement technique du Ghana qui avait réussi à tenir tête face au Portugal qui n’est pas une petite équipe en Europe. C’est avec donc des regrets que j’ai suivi la fin du match. Et, c’est bien dommage pour le Ghana qui aurait pu sortir avec le match nul mérite ».

En outre, Thierno Saidou Diakité estime qu’à cette allure, la chance des africains d’exceller dans cette compétition est minime. Cependant, il conseille les représentants africains de jouer sans complexe avec l’esprit de gagneur. « Il y a un espoir pour les africains mais à mon avis il est très mince, il faut être réaliste. Le football africain évolue certes, mais une fois encore, il y a une marge de progression à enregistrer pour au moins essayer de rivaliser avec les équipes européennes, latino-américaines et asiatiques. Je souhaite que les équipes africaines jouent sans complexe avec engagement et détermination. Lorsque ces joueurs entrent sur le terrain, il faut qu’ils entrent avec une mentalité de gagneur, une rage de vaincre à tout prix pour honorer l’Afrique », conseille-t-il.

À noter que pour sa 2ème sortie, le Sénégal, champion d’Afrique, a obtenu sa première victoire ce vendredi 25 novembre 2022, face au Qatar, pays organisateur désormais éliminé, sur le score de 3 buts à 1. Il devient ainsi le premier pays africain de la compétition à engranger une victoire.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here