Me Fodé Kaba Chérif s’attaque à Toumba : « nous sommes en train de faire fondre son château de mensonge »

1
Me Fodé Kaba Chérif s’attaque à Toumba : « nous sommes en train de faire fondre son château de mensonge »
Me Fodé Kaba Chérif s’attaque à Toumba : « nous sommes en train de faire fondre son château de mensonge »

Africa-Press – Guinée. Le procès des crimes du 28 septembre 2009, jugé par le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’appel de Conakry, était à son 25ème jour ce mardi, 29 novembre 2022. Et, le 8ème prévenu, le Colonel Claude Pivi, alias Coplan, ancien ministre des affaires présidentielles, qui comparaissait pour sa 4ème journée, reviendra demain pour la suite des questions.

Après le Président du tribunal, Ibrahima Sory 2 Tounkara, le parquet et la partie civile, ce sont les avocats de la défense qui ont également posé les leurs. Ceux qui défendent le Colonel Claude Pivi ont tenté de démonter- par tous les moyens- que les propos avancés par le Commandant Toumba Diakité, ancien aide de camp du Capitaine Moussa Dadis Camara, qui a porté la responsabilité du massacre du 28 septembre à son ancien patron et à son entourage direct.

Interrogé à la mi-journée de l’audience d’aujourd’hui par les journalistes présents au tribunal Maître Elhadj Fodé Kaba Chérif, l’un des avocats du Colonel Claude Pivi, alias Coplan a promis de faire démolir les arguments du Commandant Toumba Diakité.

« Depuis quelques jours, notre client continue de répondre aux questions… Pour l’instant, il se comporte très bien, vous l’avez suivi dans la salle. Nous sommes en train de faire fondre le château de mensonge construit sur du sable mouvant, parce que vous verrez que le Commandant Toumba Diakité a eu tout le temps pour construire ce mensonge et cette scène imaginaire comme quoi il est le seul à en être le héros et les autres sont des petits hommes et lui est envoyé comme un extraterrestre pour venir sauver le monde. Alors qu’en réalité, il n’en n’est rien. Vous avez vu que des photos ont été communiquées dans la salle montrant des images de la prise du pouvoir le 23 décembre 2008 au Camp Alpha Yaya Diallo. Des photos prises sous les feux de l’action et où vous ne verrez nulle part le Commandant Aboubacar Diakité, dit Toumba. Il est venu plus tard puisque son maître qui est mon client l’a fait venir dans cette affaire de prise du pouvoir. Il n’est donc pas l’auteur de la prise du pouvoir comme il l’a fait croire au monde. C’est archi-faux. Nous attendons la preuve du contraire », a dit l’avocat.

A noter que ce procès qui a démarré depuis le 28 septembre dernier a enregistré la déposition de 7 des 12 prévenus inscrits au rôle. Le 8ème accusé, le Colonel Claude Pivi, est derrière le barreau depuis quatre jours aujourd’hui et il reviendra demain, mercredi 30 novembre 2022 pour la suite de l’audience.

Avant le Colonel Claude Pivi alias Coplan, le Colonel Moussa Thiégboro Camara, le Capitaine Marcel Guilavogui, le Commandant Aboubacar Sidiki Diakité, alias Touma, le Capitaine Cécé Raphaël Haba, le Colonel Abdoulaye Chérif Diaby, le Colonel Ibrahima Camara dit Kalonzo, le Margis-Chef Mamadou Aliou Keïta, ont déposé devant le tribunal.

À préciser que les 12 accusés inscrits au rôle sont poursuivis pour « meurtres, assassinats, viols, pillages, incendies volontaires, vol à mains armées, coups et blessures », entre autres pour les crimes commis le 29 septembre 2009 et qui ont fait plus de 157 morts, plus de cent femmes violées et des centaines d’autres personnes blessées.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here