4ème décollage de la mégafusée Starship : SpaceX vise un vol mieux contrôlé

1
4ème décollage de la mégafusée Starship : SpaceX vise un vol mieux contrôlé
4ème décollage de la mégafusée Starship : SpaceX vise un vol mieux contrôlé

Africa-Press – Guinée. SpaceX continue d’enchaîner tambours battants les essais de la plus grande et la plus puissante fusée du monde, Starship, destinée à des voyages vers la Lune et Mars, avec un quatrième décollage ayant eu lieu jeudi 6 juin 2024.

Starship, une fusée de 120 mètres de haut

Après trois premiers essais qui se sont soldés par des explosions, ce nouveau vol avait pour objectif affiché de réussir un premier retour “contrôlé” du vaisseau dans l’atmosphère terrestre. Le précédent tir a eu lieu le 14 mars 2024.

La fusée est composée de deux étages: l’étage de propulsion Super Heavy et, au-dessus, le vaisseau Starship, qui donne par extension son nom à la fusée entière. Celle-ci mesure au total 120 mètres de haut.

Le vaisseau Starship doit notamment être utilisé à terme pour transporter sur la Lune des astronautes de la Nasa, pour la première fois depuis 1972. L’agence spatiale américaine suit ainsi de près son développement.

Durant son dernier vol il y a moins de trois mois, le vaisseau avait largement dépassé la frontière de l’espace, mais son signal avait été perdu 49 minutes après le décollage, alors qu’il redescendait vers la Terre.

La cause a été identifiée comme étant la perte de contrôle de son orientation en vol à cause de valves bouchées, a expliqué SpaceX, tout en se félicitant de toutes les données récupérées durant ce vol.

Plusieurs “améliorations” du véhicule ont été ajoutées depuis. Le premier vol d’essai avait été réalisé en avril 2023. Selon SpaceX, réaliser ces essais rapprochés de prototypes lui permet de rapidement identifier les éventuels problèmes en situation réelle de vol, et ainsi accélérer le développement.

Starship, futur alunisseur

Cette fois, les objectifs principaux seront de réussir un amerrissage en douceur de Super Heavy dans le golfe du Mexique et une “entrée contrôlée” dans l’atmosphère du vaisseau. S’il va au bout de sa mission, ce dernier doit finir sa course dans l’océan Indien.

“Avec chaque vol test, SpaceX vise des objectifs de plus en plus ambitieux”, avait souligné après le troisième vol la Nasa. Elle s’était notamment félicitée de la réalisation d’un essai de transfert de carburant durant cette mission. De l’oxygène liquide avait été transféré d’un réservoir à un autre au sein de la fusée, a confirmé SpaceX.

Mettre au point cette fonction est essentiel car pour atteindre la Lune, Starship devra se ravitailler en carburant une fois dans l’espace, en se collant à un autre vaisseau préalablement rempli et servant de station-service spatiale. La Nasa compte notamment sur Starship pour sa mission Artémis 3, prévue en 2026: une version modifiée du véhicule doit alors servir d’alunisseur pour ses astronautes.

Mission “DearMoon” annulée

Outre sa taille démesurée, la grande innovation de cette fusée est qu’elle doit à terme être entièrement réutilisable.

Elon Musk souhaite en faire l’instrument principal pour réaliser son but ultime: l’établissement d’une colonie autonome sur Mars, afin de faire de l’humanité une espèce multiplanétaire.

En attendant, le milliardaire japonais Yusaku Maezawa devait embarquer à bord pour un voyage autour de la Lune (sans s’y poser) cette année. Mais la mission, annoncée en grande pompe en 2018 et baptisée “DearMoon”, avait finalement été reportée à une date ultérieure.

La semaine dernière, M. Maezawa a déclaré que ce projet était annulé: “Il n’y aucune perspective claire pour savoir quand nous pourrons décoller”, a-t-il écrit.

SpaceX domine le marché des lancements spatiaux, avec par exemple pas moins de 14 décollages de ses fusées Falcon 9 au seul mois de mai. Le premier vol de Starship dans sa configuration complète avait eu lieu il y a un peu plus d’un an.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here