Conakry ville propre : la BCRG, organismes de microfinance et assurances en ordre de bataille

3
Conakry ville propre : la BCRG, organismes de microfinance et assurances en ordre de bataille
Conakry ville propre : la BCRG, organismes de microfinance et assurances en ordre de bataille

Africa-Press – Guinée. Lancée il y a 3 mois, l’opération d’assainissement de la ville de Conakry, organisée à l’occasion du premier samedi de chaque mois, s’est poursuivie ce samedi 1er octobre 2022. La Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) ainsi que les associations professionnelles de banques et assurances ont pris part à cet acte civique au quartier Camayenne, dans la commune de Dixinn. Ces structures ont accompagné les autorités locales en présence de plusieurs citoyens.

Plusieurs agents des banques et de la finance ainsi que des assureurs ont pris part à cette journée d’assainissement à la Camayenne. La démarche visait à débarrasser ce lieu des tas d’immondices constatés sur place. C’était sous la coordination de l’Agence nationale de salubrité publique (ANASP). Ils étaient munis de brouettes, de pelles, de balais et plusieurs autres matériels d’assainissement.

D’un côté, une machine excavatrice et trois camions sont en action pendant que de l’autre, des citoyens du quartier Camayenne et les professionnels de banques et assurances ramassaient des déchets plastiques et autres types d’ordures.

Selon Fodé Lanceï Camara, le coordinateur de l’ANASP de Dixinn, a demandé à tous les citoyens de s’intéresser à la question de l’assainissement. « Nous avons identifié deux sites pour la journée de ce samedi. Ce sont les sites de Dixinn Gare et de Camayenne. Pour la réussite de la journée, on a mis deux équipes en place : une à Dixinn gare et une autre ici à la Camayenne. Chaque équipe a une machine, et 3 camions. C’est la banque centrale et l’association des banques et assurances qui nous ont octroyé cet excavateur que vous voyez là. La banque centrale a mobilisé une grande équipe composée des associations de banques, de microfinances et les assurances. Nous sommes sur le terrain pour cette journée qui est une journée citoyenne. Nous demandons à tout le monde de s’impliquer dans cette opération et de façon permanente afin de rendre propre la ville de Conakry ».

Pour sa part, Hadiatou Bah, parlant au nom de l’équipe de l’association professionnelle des institutions de microfinances, a salué et encouragé l’initiative. « Notre institution fait partie de l’association des institutions de microfinance de Guinée, nous sommes une institution financière et dans le cadre de la contribution des institutions financières et assurances, nous sommes venus pour répondre à l’appel de la banque centrale de la République de Guinée pour participer à cette opération de l’assainissement appelé Conakry ville propre. On a trouvé qu’il est important d’apporter notre contribution, non seulement financière, matérielle, mais aussi personnelle pour montrer notre action citoyenne. Cet assainissement est une bonne initiative que nous saluons et encourageons non seulement en tant citoyens mais aussi en tant qu’agents d’institutions financières », a dit Hadiatou Bah, directrice générale de AGUIB Finance.

N’Fa Sory Souaré, directeur de développement commercial de SUNU Assurances, a indiqué que sa participation à cette activité citoyenne n’est pas fortuite. Pour lui, l’image de la ville de Conakry doit être soignée en vue d’avoir un environnement sain. « Nous trouvons tout à fait normal de participer à l’assainissement de la ville de Conakry. Il faut toujours rendre ton environnement propre. Nous, nous sommes des assureurs, donc nous devons assurer et rassurer, mais nous devons aussi le faire dans le cadre de l’assainissement parce que la santé de tout le monde en dépend… ».

De passage sur les lieux pour le contrôle de l’effectivité des travaux d’assainissement sur le site, le ministre de l’administration du territoire s’est réjoui du constat et de l’engagement de la BCRG et des banques de microfinance et assurances présentes sur le terrain. « Pour cette opération d’assainissement, je dois rappeler que ce sont les collectivités locales qui s’occupent de toutes les questions liées notamment à l’identification des sites et la mobilisation des citoyens. Donc, depuis que nous avons lancé cette opération de journée d’assainissement citoyenne, le ministère de l’administration du territoire est entrain de mobiliser les acteurs et les moyens pour faire de l’assainissement une affaire de tous. Pour la journée de ce 1er octobre 2022, partout où nous avons passé au niveau des sites, notamment à la Camayenne ici, nous avons constaté une forte mobilisation des citoyens pour la cause. Cette fois-ci la banque centrale a décidé d’apporter une touche particulière en mobilisant l’ensemble des acteurs professionnels de banques, des microfinances, des assurances mais aussi les moyens matériels et financiers pour ainsi venir en appui à l’ensemble des collectivités de la ville de Conakry, mais aussi à l’agence nationale pour la salubrité publique, au ministère de l’administration du territoire et à tout le gouvernement pour apporter une touche particulière dans cette opération d’assainissement, parce que cette journée intervient à la veille de la célébration de la fête de l’indépendance de notre pays. Ils ont donc déployé des agents à tous les endroits d’assainissement à travers la ville de Conakry. Cela prouve qu’en dehors de leurs activités des banques et assurances, ils peuvent apporter quelque chose d’autre à la vie sociale de notre pays », a fait remarquer Mory Condé.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here