Covid-19 : un masque qui se met à briller au contact du virus

8
Covid-19 : un masque qui se met à briller au contact du virus
Covid-19 : un masque qui se met à briller au contact du virus

Africa-Press – Guinée. Tant qu’à faire, pourquoi ne pas conférer de nouvelles facultés à nos masques ? Ils sont, certes, protecteurs, mais pourraient à l’avenir faire preuve d’intelligence. Bien décidés à révolutionner la lutte contre le Covid-19 et les gestes barrières, les scientifiques japonais de l’université préfectorale de Kyoto ont inventé un masque facial atypique. Lorsqu’il est en contact avec le coronavirus, le tissu se met à briller sous les rayons de lumière ultraviolets (UV). Sans attendre la confirmation d’un test PCR ou antigénique, qui pourraient être remplacés par cette révolution, le porteur peut savoir s’il a contracté, ou non, ce virus tenace. Plus étonnant, les chercheurs doivent cette innovation aux autruches et à leurs œufs, comme le relate RTL vendredi 10 décembre.

Bientôt la mise sur le marché ?

Ces oiseaux au long cou ont une capacité que les humains du monde entier leur envient : ils peuvent produire différents anticorps pour se préserver du Covid-19. En usant de ces connaissances, l’équipe de scientifiques nippons a élaboré un colorant fluorescent contenant des anticorps extraits des œufs d’autruche. Dans un deuxième temps, la solution liquide a été vaporisée sur un filtre spécial pour masque, créé spécifiquement pour ce projet.

Le responsable de cette expérience et président de l’université, Yasushiro Tsukamoto, a découvert sa propre contamination en testant sa création. Par la suite, 32 autres personnes infectées par le coronavirus ont essayé le masque, qui s’est mis à briller sous les UV.

De nouveaux tests seront prochainement menés auprès de 150 autres patients. Les chercheurs envisagent d’ores et déjà de soumettre le projet au gouvernement japonais, dans l’espoir de commercialiser ces masques dès 2022. « Nous pouvons produire en masse et à faible coût des anticorps à partir d’autruches. À l’avenir, je veux en faire un kit de test facile que tout le monde puisse utiliser », a indiqué Yasuhiro Tsukamoto dans un rapport.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here