Km36 (Coyah) : un « feu mystérieux » plonge toute une maisonnée dans la terreur

3
Km36 (Coyah) : un « feu mystérieux » plonge toute une maisonnée dans la terreur
Km36 (Coyah) : un « feu mystérieux » plonge toute une maisonnée dans la terreur

Africa-Press – Guinée. C’est une « mystérieuse flamme », dont l’origine est encore méconnue, qui s’est emparée d’une concession familiale depuis vendredi dernier. Plongeant ainsi toute la maisonnée dans la terreur. La scène surréaliste se produit dans la famille DIAKITÉ établie à Souguéta, un secteur relevant de Sanoyah-KM36, dans la préfecture de Coyah. mardi 29 novembre 2022, le feu est apparu dans quatre endroits différents dans les deux appartements de deux pièces chacun. Occasionnant ainsi la calcination de divers objets dont des meubles, des ventilateurs, des valises, des habits, des chaises.

« Tout a commencé vendredi dernier (25 novembre 2022) vers 10 heures. Nous étions assises dehors quand nous avons aperçu la flamme à l’intérieur de la maison. Du coup, nous sommes rentrés en courant pour l’éteindre. On a réussi à éteindre ça. Le lendemain samedi, pendant qu’on était regroupés encore dehors, on a toujours vu la même flamme dans la l’appartement de ma belle-mère. On a crié au secours, les gens sont venus nombreux, on a appelé les sapeurs-pompiers qui sont venus éteindre la flamme avec le concours des voisins. Après ça, nous avons appelé les électriciens pour réparer le courant. C’est ainsi, le dimanche, à 20 heures, lorsqu’on regardait la télé, il y a eu aussi une flamme derrière la télévision. On s’est précipités pour faire sauter le disjoncteur. Du coup, on a fait descendre tous les fils électriques dans ce premier bâtiment. Comme tout cela ne suffisait pas, hier lundi, 28 novembre 2022, une flamme s’est déclarée cette fois-ci dans mon appartement précisément dans l’armoire de mes enfants… Dans ma maison, moi j’ai perdu les habits de mes enfants avec l’armoire. Mais, chez ma belle-mère, presque tout est brûlé : les meubles, le plafond en sac, les valises, les habits, les chaises en plastique… La première flamme, on a vu ça sur le fil électrique, la deuxième fois, dans le plafond et puis dans l’armoire. Ça nous inquiète. Mais, je crois que ce n’est pas lié au court-circuit, c’est aussi surnaturel. Depuis 4 jours il y a le feu chez nous et non chez les voisins qui ont du courant aussi. Depuis vendredi, toute la maisonnée dort dehors, à la belle étoile. Personne n’ose se coucher dans la maison dans cette situation », a expliqué Mariama Diakité, l’une des occupantes du premier appartement de cette maison.

De son côté, Saran Condé, la soixantaine, affirme avoir tout perdu dans cet incendie en cascade. Et, elle invite le président Mamadi DOUMBOUYA, ainsi que toute autre personne de bonne volonté, de leur venir en aide.

« Ce jour, (vendredi 25 novembre dernier), il y a eu une flamme soudainement dans ma maison. J’étais allée au marché au moment des faits, ce sont les enfants qui m’ont appelée pour m’informer. À mon arrivée, j’ai trouvé que les voisins avaient beaucoup fait pour maîtriser la flamme. Le lendemain, on a vu pire que le premier jour. J’ai perdu toutes mes affaires dans ma maison. Mon mari est décédé il y a longtemps, je n’ai même pas quoi manger aujourd’hui. Je dors dehors avec mes enfants. Je demande au président de la République et à toute personne de bonne volonté de nous venir en aide », a-t-elle dit avec une tristesse perceptible sur son visage.

À noter que près d’une vingtaine de personnes vivant dans cette même concession passe actuellement la nuit à même le sol et à la belle étoile à cause de ce feu mystérieux dont elles redoutent les dégâts.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here