La Chine et l’Afrique obtiennent des réalisations fructueuses dans la coopération économique et commerciale

6
La Chine et l’Afrique obtiennent des réalisations fructueuses dans la coopération économique et commerciale
La Chine et l’Afrique obtiennent des réalisations fructueuses dans la coopération économique et commerciale

Africa-Press – Guinée. Par Qiang Wei, pour le Quotidien du Peuple

Vingt-cinq conteneurs de farine de poisson pesant 485 tonnes sont récemment arrivés dans le port de Yangshan, l’un des principaux ports du port de Shanghai, en provenance de Gambie. C’est la première fois que la farine de poisson produite dans le plus petit pays du continent africain entre sur le marché chinois via un port de Shanghai. Aujourd’hui, la Chine est le plus grand partenaire commercial de la Gambie. Le développement rapide de la coopération commerciale et économique entre les deux pays est exactement une miniature de l’approfondissement constant des liens économiques et commerciaux sino-africains.

Cette année marque le 10e anniversaire du lancement de l’initiative « La Ceinture et la Route » (BRI) et des principes de sincérité, de résultats concrets, d’amitié et de bonne foi, et de la poursuite du bien et des intérêts communs dans le développement des relations de la Chine avec l’Afrique.

Au cours de la dernière décennie, la Chine et l’Afrique ont coopéré étroitement et ont fait avancer de manière ordonnée une série de grands projets de coopération. Le volume des échanges entre la Chine et l’Afrique et les investissements de la Chine en Afrique ont connu une croissance régulière, et la coopération économique et commerciale entre les deux parties est aujourd’hui entrée dans une nouvelle phase de développement de haute qualité.

La 3e Exposition économique et commerciale Chine-Afrique s’est récemment tenue à Changsha, capitale de la province du Hunan (centre de la Chine), du 29 juin au 2 juillet. Elle a vu la participation de plus de 1 700 entreprises, chambres de commerce et institutions financières chinoises et africaines. Près de 1 600 types de produits de 29 pays africains ont été exposés lors de l’événement, en hausse de 166% par rapport à la session précédente, notamment du café, du vin et des artefacts. Le nombre d’exposants a quant à lui bondi de 70% pour atteindre 1 500.

A l’exposition, le Mozambique a apporté ses sculptures sur bois, et le Malawi a présenté ses produits agricoles vedettes tels que les piments et le soja. Et sur le stand d’exposition de Madagascar, il y avait un « arbre » inspiré du baobab africain.

Au total, 120 projets d’une valeur de 10,3 milliards de dollars ont été signés lors de l’exposition.

Lors de l’exposition, l’Administration générale des douanes de Chine a publié pour la première fois un indice du commerce Chine-Afrique, qui a révélé qu’entre 2000 et 2022, la valeur des importations et des exportations entre la Chine et l’Afrique a été multipliée par plus de 20 pour atteindre 1 880 milliards de yuans (260 milliards de dollars) contre moins de 100 milliards de yuans, avec une croissance annuelle moyenne de 17,7%. La Chine est restée le plus grand partenaire commercial de l’Afrique pendant 14 années consécutives, et les domaines de coopération entre les deux parties ont été étendus à la technologie numérique, au développement vert, à l’aérospatiale, à la finance et à d’autres secteurs émergents.

La Chine est aussi la quatrième source d’investissement pour l’Afrique. Fin 2022, le stock d’investissements directs des entreprises chinoises en Afrique dépassait 47 milliards de dollars et actuellement, plus de 3 000 entreprises chinoises font des affaires sur le continent. L’Afrique est quant à elle le deuxième plus grand marché d’ingénierie de la Chine à l’étranger. Depuis 2013, la valeur totale des contrats signés par les entreprises chinoises en Afrique a dépassé 700 milliards de dollars, et les contrats conclus ont dépassé 400 milliards de dollars.

La Chine a signé des accords de transport aérien civil avec 27 pays africains, construit et lancé des satellites de communication et météorologiques pour l’Algérie, le Nigeria et d’autres pays africains. Grâce au soutien du Fonds de développement Chine-Afrique, les technologies de drones chinois ont été introduites dans de nombreux pays d’Afrique. Les drones fabriqués par des entreprises chinoises telles que DJI et XAG apportent des espoirs de meilleures récoltes aux agriculteurs du Mozambique, d’Afrique du Sud et du Ghana.

La plateforme de commerce électronique Kilimall, dont le siège est à Changsha, est désormais opérationnelle au Kenya, en Ouganda et au Nigeria. Elle a construit un entrepôt de 10 000 mètres carrés dans la capitale kényane Nairobi. Son réseau logistique construit de manière indépendante lui permet d’effectuer une livraison le jour même et il dispose également d’un système de paiement en ligne développé de manière indépendante qui prend en charge les transactions dans plusieurs devises.

De son côté, Li Fei, vice-ministre chinois du commerce, a indiqué que la Chine a signé des documents de coopération liés à la BRI avec 52 pays africains et la Commission de l’Union africaine, et établi plusieurs groupes de travail spéciaux axés sur la promotion du commerce sans entrave, la coopération en matière d’investissement, la coopération en matière de capacités, le commerce électronique et d’autres domaines.

Par ailleurs, la Chine soutient activement le développement de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA / ZLECAf) et a mis en place un groupe d’experts sur la coopération économique avec le secrétariat de l’AfCFTA pour une meilleure communication politique et un partage d’expériences sur la facilitation du commerce et des investissements sino-africains.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here