Labé : des chauffeurs investissent le gouvernorat pour dénoncer les coupeurs de route

12
Labé : des chauffeurs investissent le gouvernorat pour dénoncer les coupeurs de route
Labé : des chauffeurs investissent le gouvernorat pour dénoncer les coupeurs de route

Africa-Press – Guinée. Des conducteurs de taxis et leurs responsables ont pris d’assaut les locaux du gouvernorat de Labé ce samedi 26 novembre 2022. Ils sont venus exprimer leur colère face à l’insécurité grandissante sur les axes routiers du pays, notamment sur le trajet Labé-Conakry. Un des leurs a été tué la veille dans une attaque perpétrée par des coupeurs de route présumés au niveau de Tamagaly, relevant de la préfecture de Mamou.

En effet, dans la nuit du vendredi au samedi 26 novembre, un véhicule de transport en commun qui faisait le trajet Labé-Conakry a été la cible de coupeurs de route. L’attaque, survenue à Tamagaly (Mamou), a coûté la vie à une personne. Les assaillants ont emporté des sommes d’argent et divers objets de valeur.

C’est pour exprimer leur colère devant cette inquiétante situation que des chauffeurs et certains de leurs responsables syndicaux ont investi les locaux du gouvernorat de Labé ce samedi. Ils se disent indignés et dépassés par la montée en flèche de l’insécurité sur les routes guinéennes à cause des coupeurs de routes.

Le chauffeur qui conduisait le véhicule braqué à Tamagaly, Mamadou Aliou Diallo, est revenu sur sa mésaventure. « Je partais à Conakry. Il y avait des passagers à bord, y compris un de mes collègues chauffeurs. Arrivé à Tamagaly, j’ai su que deux motards nous suivaient. Ils ont aussitôt ouvert le feu sur les pneus à l’aide d’un PMAK. J’ai immédiatement garé le véhicule et ils voulaient amener l’engin dans la brousse mais ils n’ont pas pu puisque les pneus n’avaient plus d’air. Ils nous ont fouillés, ont pris l’argent qu’on détenait, dont j’ignore le montant, et nos téléphones. En tirant sur le véhicule, une des balles a atteint un jeune chauffeur du nom de Boubacar Sidy Diallo qui partait à Conakry récupérer son véhicule. Sur le coup, il a rendu l’âme. Moi, j’ai été blessé par une balle qui m’a frôlé à la tête. Certains des bandits portaient des tenues militaires. Ils étaient sur deux motos », a-t-il dit.

Le secrétaire général du syndicat des transporteurs et mécanique générale de Labé a fait savoir soutient que le gouverneur a promis de s’attaquer au problème. « Monsieur le gouverneur a réuni le staff de la sécurité, c’est à dire le commandant de la gendarmerie régionale, comme vous le savez c’est lui qui coiffe jusqu’à Mamou, et le directeur de la sûreté. Il nous a dit qu’ils vont mettre les points sur les i à propos de ces attaques. Nous sommes convenus que nous allons faire une réunion le mardi à venir, la sécurité de Mamou et la sécurité de Labé, y compris certains chauffeurs et le syndicat pour tirer des leçons. Ils vont envisager des mesures adéquates pour contrecarrer ces malfrats. C’est ce qui fut convenu », a laissé entendre Mamadou Tanou Nadhel Diallo.

Il faut noter que le corps de Boubacar Sidy Diallo, âgé d’une trentaine d’années, domicilié au quartier Thyndel, dans la commune urbaine de Labé, a été transporté à Conakry juste après l’attaque, selon le responsable du syndicat des transporteurs.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here