Labé : un jeune homme, déréglé mental, meurt dans un puits dans la CR de Noussy

4
Labé : un jeune homme, déréglé mental, meurt dans un puits dans la CR de Noussy
Labé : un jeune homme, déréglé mental, meurt dans un puits dans la CR de Noussy

Africa-Press – Guinée. La découverte du corps a eu lieu dans la matinée de ce samedi, 26 novembre 2022, au secteur Kansanghel, relevant du district de Diawoya, dans la commune rurale de Noussy. Selon les informations reçues auprès du président du district, la victime répond au nom de Mamadou Malal Diallo. Agé de 32 ans, ce déréglé mental a été retrouvé dans un puits situé dans l’enceinte d’une école.

Thierno Ousmane Diallo, président du district de Diawoya, dit avoir été mis au courant par l’imam du secteur de Kansanghel. « J’ai été informé par l’imam. C’est un jeune du nom de Mamadou Malal Diallo qui a trouvé la mort dans un puits ce samedi. Le puits se trouve implanté dans l’enceinte de l’école primaire de Kansanghel pour approvisionner les élèves en eau. C’est à l’intérieur de ce puits qu’il a trouvé la mort. Selon son oncle paternel avec qui il vit, c’est après le repas du soir qu’il est sorti pour aller se coucher. C’est seulement le matin que des élèves ont remarqué au bord du puits de l’école un pantalon et des chaussures. Directement, ils ont alerté un boutiquier qui vendait près de l’école. C’est par après que tout le voisinage a été informé. On a fait appel aussi à l’oncle de la victime. Ce dernier était persuadé que son neveu avait passé la nuit dans sa case. Mais dès qu’il est venu, il a reconnu les habits du jeune. Comme le puits était ouvert, ils ont regardé à l’intérieur et ont aperçu le corps flottant. C’est ainsi qu’ils ont utilisé un support pour remonter le corps. Heureusement, il portait une chemise, et c’est sur elle que le support s’est accroché. C’est ce qui a permis de le sortir du puits », a expliqué Thierno Ousmane Diallo.

Selon le président du district de Diawoya, la victime était mariée mais divorcé à cause de son état de santé. « Quand j’ai été informé, j’ai remonté la nouvelle chez le maire qui, à son tour, a informé les autorités préfectorales de Labé. Ces dernières ont ordonné au chef du centre de santé de Diawoya d’examiner le corps. C’est après tout cela que la thèse du suicide a été retenue. Finalement, le corps a été remis à sa famille pour l’inhumation en présence du sous-préfet de Noussy. La victime était mariée à une femme et père d’un enfant. Mais comme cette femme a constaté son dérèglement mental, elle a sollicité le divorce. Il a été inhumé ce samedi à Kansanghel à 12 heures », a-t-il précisé.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here