Omicron en Guinée : voici ce que l’ANSS demande aux organisateurs de spectacles

0
Omicron en Guinée : voici ce que l’ANSS demande aux organisateurs de spectacles
Omicron en Guinée : voici ce que l’ANSS demande aux organisateurs de spectacles

Africa-Press – Guinée. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) vient d’adresser un message aux organisateurs de spectacles sur l’ensemble du territoire guinéen. Elle leur demande de veiller scrupuleusement au respect des mesures sanitaires en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. L’ANSS a délivré ce message au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi, 31 décembre 2021, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

L’apparition du variant Omicron en Guinée amène les autorités sanitaires à prendre de nouvelles dispositions visant à permettre au pays de contrôler rapidement cette nouvelle vague. C’est dans ce cadre que l’Agence nationale de sécurité sanitaire annonce la préparation d’un nouveau plan de riposte contre la pandémie de Covid-19. Selon le directeur général de l’ANSS, Pr Fodé Amara Traoré, ce travail va bientôt se terminer.

« Lorsque nous avons vu la courbe de contaminations monter dans les centres de traitement, nous nous sommes regroupés, nous avons réactivé les commissions de prise en charge. Nous avons demandé aux collègues des différentes commissions de nous faire une évaluation de la situation et de nous faire des propositions en termes de riposte pour que la vague qui pointe son nez à l’horizon en Guinée puisse être contournée.

Ce travail a été fait. Nous sommes vers la centralisation de ce travail. Ce qui nous permettra d’avoir un plan de riposte. Donc, le plan de riposte contre la 4ème vague de Covid-19 en Guinée, nous sommes à la phase finale d’élaboration. Le plan est budgétisé et s’il est clôturé, il nous permettra de faire face de manière sereine à cette vague qui s’annonce en Guinée », a indiqué le médecin.

En attendant la finalisation de ce plan et sa mise en œuvre, il appelle au respect des mesures sanitaires déjà en vigueur dans le pays. « Nous passons un message aux organisateurs des différents spectacles, d’exiger au niveau de leurs sites d’organisation, le respect des gestes barrières. Premièrement, d’imposer le port des masques, d’exiger la présentation d’un carnet de vaccination ou d’un test de dépistage pour toute personne voulant accéder à ce centre de loisir ».

Au-delà des organisateurs de spectacles, le message de l’ANSS est adressé à l’ensemble des citoyens guinéens. « A côté de ces gestes barrières, il faut se faire vacciner. Actuellement, les sites de vaccination sont identifiés sur tout le territoire guinéen et les équipes de vaccination sont sur le terrain. Donc, nous appelons la population à aller se faire vacciner, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait. Pour ceux qui ont pris leur première dose, il y a une seconde dose qui est en attente, ils n’ont qu’à aller vers ces centres de vaccination.

Parce que l’intérêt de la vaccination est déjà prouvé, elle permet d’éviter les formes graves de la maladie qui peuvent conduire à la réanimation. Les statistiques du 28 décembre à la réanimation du centre de traitement Covid de Gbessia ont prouvé que sur l’ensemble des malades hospitalisés ce jour, 95% étaient les non vaccinés. Donc, nous lançons encore une fois un appel à la population de combiner le respect des gestes barrière à la vaccination pour nous permettre de contrôler cette vague », a lancé le Pr Fodé Amara Traoré.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here