Viol sur mineures à Conakry : un maitre coranique, Mamadou Kallo, risque de 10 ans de prison

5
Viol sur mineures à Conakry : un maitre coranique, Mamadou Kallo, risque de 10 ans de prison
Viol sur mineures à Conakry : un maitre coranique, Mamadou Kallo, risque de 10 ans de prison

Africa-Press – Guinée. Poursuivi pour le « viol de deux filles mineures », Mamadou Kallo, maitre coranique, était à la barre ce mardi, 29 novembre 2022, devant le tribunal criminel de Mafanco. Il aurait commencé par faire des « attouchements sexuels » à ses victimes (en 2020) avant d’en venir au viol pour lequel il comparait devant cette juridiction de première instance. Des faits pour lesquels le ministère public a requis 10 ans de prison contre lui.

Selon l’accusation, les deux victimes dans cette affaire sont des élèves du maitre coranique Mamadou Kallo. Et, le mis en cause a reconnu à l’enquête préliminaire, tout comme à la barre devant le tribunal, les faits de viol qui lui sont reprochés.

« C’est en 2020 que le maître coranique a commencé à avoir des comportements tendancieux en faisant des attouchements sur les parties génitales de ces deux filles. Cela a été constaté par un voisin qui a informé les parents. Les filles n’ont pas osé en parler à leurs parents, parce qu’il (Mamadou kallo) avait menacé de déchirer leurs bouches si elles parlaient », a confié l’avocat de la partie civile, tout en précisant que l’accusé lui-même a reconnu les faits et que le rapport médico-légal a confirmé les faits.

Ainsi, dans sa plaidoirie, cet avocat a demandé au tribunal de retenir Mamadou Kallo dans les liens de la prévention et de le condamner à payer un (1) franc symbolique.

Pour sa part, le ministère public n’y est pas allé de main morte pour requérir la condamnation de Mamadou Kallo. Car, il a demandé au tribunal de lui infliger une peine de 10 ans de réclusion criminelle.

Une peiné jugée lourde par l’avocat de la défense. Ce dernier a plaidé pour une clémence et des circonstances atténuantes en faveur de son client, Mamadou Kallo.

Finalement, le tribunal a mis le dossier en délibéré pour décision être rendue le 13 décembre 2022.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here