Ecole d’Ayekoye (Boké) : « quand les enfants veulent faire leurs besoins, ils rentrent en brousse »

2
Ecole d’Ayekoye (Boké) : « quand les enfants veulent faire leurs besoins, ils rentrent en brousse »
Ecole d’Ayekoye (Boké) : « quand les enfants veulent faire leurs besoins, ils rentrent en brousse »

Africa-Press – Guinée. Le district de Ayekoye, dans la sous-préfecture de Sangarédi, dispose d’une école de trois classes, construite par la Compagnie des bauxites et d’alumine de Diandian (COBAD). Avec un effectif de 126 élèves au compte de l’année scolaire 2021-2022, cet établissement manque aujourd’hui de l’essentiel pour son bon fonctionnement.

A pratiquement deux semaines de l’ouverture des classes au compte de l’année scolaire 2022/2023, l’école primaire d’Ayekoye ressemble à une maison abandonnée. Les mauvaises herbes ont poussé partout et la véranda est devenue le dortoir d’animaux domestiques de la localité.

Elhadj Yaya Diallo, retraité de son état, est revenu dans son village pour servir en tant que bénévole à l’école élémentaire d’Ayekoye. « L’école a été créée en 2008 par la COBAD ; mais, ils n’ont fait que le bâtiment de trois classes. Pas de forage, pas de latrines et il n’y a pas de logement du maitre non plus. Depuis lors, nous avons fait des correspondances à la société COBAD pour qu’ils viennent nous faire le logement des enseignants. Parce qu’actuellement, les enseignants ont des difficultés. Ici, quand les enfants veulent faire leurs besoins, ils rentrent en brousse. Mais nous avons peur de ça parce qu’il y a toujours des serpents dans le coin. Nous les enseignants, quand on veut aller aux toilettes, on est obligé de rentrer dans le village. Toute l’école n’a qu’un seul enseignant muté par l’Etat, qui n’est autre que le directeur. Il est assisté par deux bénévoles, dont moi-même », a expliqué Elhadj Yaya Diallo.

Devant cette situation, Elhadj Yaya Diallo demande l’assistance de l’Etat et des bonnes volontés pour venir en aide à cette école. « Nous demandons à l’Etat de nous venir en aide. Je lance le même appel auprès des personnes de bonne volonté, mais surtout à nos ressortissants de nous venir au secours pour pouvoir construire le logement du maitre et les latrines et un forage pour notre école », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que cette école de trois classes aura 6 groupes pédagogiques au compte de l’année scolaire 2022-2023. Et comme d’habitude, les élèves viendront par rotation, les uns le matin, les autres le soir.

https://www.youtube.com/watch?v=A21AYsSz2zM+

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here