Journée d’assainissement à Kaloum : « nous n’avons pas de matériels d’assainissement », dit l’administrateur général du marché Niger

2
Journée d’assainissement à Kaloum : « nous n’avons pas de matériels d’assainissement », dit l’administrateur général du marché Niger
Journée d’assainissement à Kaloum : « nous n’avons pas de matériels d’assainissement », dit l’administrateur général du marché Niger

Africa-Press – Guinée. Instituée le 23 juillet dernier par le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, la journée civique de l’assainissement général s’est tenue ce samedi, 1er octobre 2022, à Conakry. Dans la commune de Kaloum, au-delà des opérations de nettoyage dirigées par les autorités, des équipes diversifiées ont à leur tour pris d’assaut le marché Niger et la plage de Tombo pour y ramasser les ordures.

Dans ces deux endroits de la commune de Kaloum, c’est Mohamed 5 Camara, membre de l’agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique (ANASP), qui a dirigé les opérations de ramassage des ordures. Il s’est réjoui de l’effectivité des travaux d’assainissement engagés pour rendre la ville propre.

« Il faut savoir que cette journée a une autre particularité, parce qu’elle précède la célébration de l’indépendance de notre pays. Et donc, l’agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique, avec la direction générale, a pris des dispositions pour assainir. Au lieu de la seule journée, on a fait de cela une semaine d’assainissement qui a commencé depuis le lundi, et on finit ça aujourd’hui. Donc, je suis toujours comblé de joie, parce que l’assainissement nous, c’est notre devoir. On fait ce qu’on peut pour rendre cette ville propre. Et, nous sommes là aujourd’hui pour ça. On a commencé par le marché Niger où on était avec l’association des femmes du marché et aussi l’administrateur général du marché, maintenant nous sommes à la plage de Tombo pour pouvoir continuer les opérations d’assainissement. La journée d’assainissement, c’est une journée de sensibilisation pour dire que l’assainissement est une affaire de tous. Quel que soit le niveau de vie du citoyen, il doit rendre son environnement propre. C’est ce message que nous voulons faire passer », a-t-il indiqué.

Au marché Niger, les femmes et les jeunes étaient fortement mobilisés pour participer à la journée civique de l’assainissement général. Ils ont parcouru les artères menant à l’intérieur du marché pour ramasser les ordures. À travers des balais et des brouettes, chacun marque sa contribution aux opérations d’assainissement. Pour les tas d’ordures, une machine tractopelle et un camion benne ont été mis à leur disposition pour les appuyer. L’administrateur général du marché Niger, Amadou Sylla, a mis l’occasion à profit pour exprimer le manque de matériels d’assainissement auquel ils sont confrontés.

« Nous sommes engagés avec le gouvernement, ce qu’on nous demande de faire, on le fait sans conditions. Seulement, nous avons des difficultés. Vous avez vu, on n’a pas de râteaux, on n’a pas de pelles, on n’a pas de balais, on n’a pas de brouettes au marché Niger. C’est avec les ONGs qui viennent qui nous portent secours. Ils viennent avec leurs matériels, on les utilise, après ils ramènent. Je veux que madame la gouverneure et le maire de Kaloum mettent les outils à notre disposition pour pouvoir assainir le marché. Le marché, c’est tous les jours. Si tu n’assainis pas, les femmes ne paient pas les droits du marché. Parce que c’est sale. Donc, nous ce n’est pas seulement la fête qui nous intéresse, c’est tous les jours », a dit Amadou Sylla.

Sur les pas de l’administrateur général, les femmes du marché Niger réclament la mise à leur disposition des outils de ramassage d’ordures pour rendre la zone propre.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here