« Biens mal acquis » : Obiang Nguema en quête de soutien pour son fils Teodorín

Guinée équatoriale – « Biens mal acquis » : Obiang Nguema en quête de soutien pour son fils Teodorín
Guinée équatoriale – « Biens mal acquis » : Obiang Nguema en quête de soutien pour son fils Teodorín

Africa-PressGuinee Equatoriale. Alors que le procès devant la cour d’appel de Paris de Teodoro Obiang Nguema Mangue, vice-président de Guinée équatoriale, poursuivi dans l’affaire des biens mal acquis, approche de sa conclusion, le père de l’accusé et président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo sollicite le soutien de différents chefs d’État étrangers.

Le 10 février, Teodoro Obiang Nguema Mangue (Teodorín) connaîtra le verdict de la cour d’appel de Paris le concernant dans l’affaire dite des « biens mal acquis ». En première instance, le vice-président équato-­guinéen a été condamné à trois mois de prison avec sursis.

Teodorín et son équipe de défense, menée par Me Emmanuel Marsigny, redoutent que cette peine soit convertie en prison ferme, au vu de la teneur du procès qui s’est tenu en décembre, à Paris.

Selon nos sources, Malabo s’active sur ce dossier depuis de nombreux mois. Le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, père de l’accusé, a notamment profité de sa visite le 28 décembre en Côte d’Ivoire (officiellement consacrée à des discussions autour du franc CFA) pour solliciter le soutien de son homologue Alassane Ouattara.

Il avait également abordé le sujet en novembre dernier à Paris, lors du Forum sur la paix, avec les chefs d’État présents, notamment le Français Emmanuel Macron.

Selon nos informations, le président Obiang pourrait décider de répliquer sur le plan diplomatique si la justice française venait à convertir la peine de son fils en prison ferme. Malabo estime en effet qu’il jouit d’une immunité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here