Guinée équatoriale / Elections : « Aucune irrégularité » enregistrée selon les observateurs

6
Guinée équatoriale / Elections : « Aucune irrégularité » enregistrée selon les observateurs
Guinée équatoriale / Elections : « Aucune irrégularité » enregistrée selon les observateurs

Africa-Press – Guinee Equatoriale. Les observateurs internationaux ont annoncé qu’aucune irrégularité n’a été enregistrée lors des élections du 20 novembre en Guinée équatoriale alors que l’opposition a accusé le parti présidentiel de fraude, ont rapporté mercredi des médias locaux.

Les rapports préliminaires des observateurs de l’Union Africaine (UA), de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et La Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) ont affirmé que « le processus électoral s’est déroulé dans une atmosphère de paix » et « aucune irrégularité » n’a enregistré durant le processus électoral, a rapporté dans un article, mercredi, le journal équato-guinéen, Ahoraeg.com.

Selon le journal local Revista Real Equatorial Guinea, « la mission de l’Union africaine a constaté que le scrutin s’était déroulé dans un climat généralement pacifique, conformément aux normes internationales et au cadre juridique national qui régissait les élections », a indiqué dans son rapport, José Mario Vaz, ancien Chef d’État bissau-guinéen et chef la mission d’observation de l’UA à Malabo.

La mission de la CPLP a reconnu que « les représentants du parti au pouvoir le PDGE étaient plus présents dans les bureaux de vote que ceux des autres partis politiques », a souligné Revista Real Equatorial Guinea.

Le même constat a été fait par l’Union africaine, notant que « les représentants de la coalition présidentielle étaient plus présents dans les bureaux de vote visités, suivis de ceux d’Andrés Esono Ondo et de Buenaventura Monsuy Asumu ».

Alors que le scrutin était en cours dimanche, l’opposition équato-guinéenne a estimé dans un communiqué que les élections avaient connu plusieurs cas de fraude et d’irrégularité.

« Si le président Obiang Nguema gagne à la suite de ces élections outrageusement frauduleuses, le CPDS ne reconnaîtra pas sa victoire et le considérera comme un président illégitime », a annoncé dans un communiqué, dimanche, Andrés Esono Ondó, leader du CPDS (Convergence pour la démocratie sociale).

Selon Andrés Esono, il y a eu des « irrégularités » un peu partout dans le pays sauf dans la ville de Malabo. Il a souligné que certains de ses militants n’ont pu « exercer leur droit de vote parce que leur carte d’électeur a été confisquée.

Après le scrutin de dimanche soir, la commission électorale a annoncé que le candidat du parti démocratique de la Guinée équatoriale (Pdge), Obiang Nguema Mbasogo, s’est imposé dans toutes les communes où les dépouillements ont été faits.

Les résultats provisoires donnés par le conseil électoral montrent que, le candidat Obiang Nguema Mbasogo est vainqueur dans les communes du pays.

Durant les deux jours de dépouillement, Obiang Nguema Mbasogo est placé en tête de liste.

Sans surprise, le président Obiang, 43 ans au pouvoir, est en voie de briguer un sixième mandant.

Il est suivi par l’opposant Andrés Esono Ondo de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), avec 1,34% et Buenaventura Monsuy Asumu, du Parti de la coalition sociale-démocrate (PCSD), qui possède pour l’instant 0,35 % des voix.

Les résultats finaux seront annoncés le 26 novembre par la commission électorale et ils devront être validés par la Cour constitutionnelle.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinee Equatoriale, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here