Gilles Simon calme le public français : « Presque envie de leur dire : c’est bon, je gagne, taisez-vous »

3
Gilles Simon calme le public français : « Presque envie de leur dire : c’est bon, je gagne, taisez-vous »
Gilles Simon calme le public français : « Presque envie de leur dire : c’est bon, je gagne, taisez-vous »

Africa-Press – Guinee Equatoriale. Après son éprouvant premier tour contre Pablo Carreno Busta, remporté après 1 heure du matin aux aurores devant une foule excentrique, et sa victoire décisive contre Steve Johnson ce jeudi jeudi, Gilles Simon a retrouvé une place importante dans le coeur du public français lors de cette édition de Roland Garros.

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait déjà vécu une telle osmose avec le public parisien, le Niçois a répondu : « L’ambiance d’aujourd’hui (jeudi), oui, une fois ou deux, j’ai eu quelques matchs qui se sont très bien passés. J’en ai fait un paquet, de Roland. Il y a quand même 2 ou 3 fois où cela s’est bien passé aussi. Et surtout, c’est de ma faute, aujourd’hui, mais j’ai des matchs où parfois, j’étais aussi plus disponible pour le public qu’aujourd’hui car j’étais vraiment dans la gestion de mon effort. J’ai commencé, j’étais ultra tendu. Cela part mal. Voilà quoi, tu es mené 1–0, 3–0, double break, tu sens que ça va être très compliqué. J’ai mis beaucoup de temps à me sentir bien. Et puis, quand j’ai pris l’ascendant, et quand j’ai réussi à retourner ce match, et qu’il était beaucoup plus à sens unique, déjà je voulais gagner et en fait, justement après, je ne voulais pas que l’on me gêne. J’avais presque envie de dire : c’est bon, je gagne tout va bien, taisez‐vous, on continue jusqu’à la fin, et on passe à autre chose. C’est pour cela, aujourd’hui, j’étais dans de moins bonnes dispositions mentales par rapport à cela. »

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinee Equatoriale, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here