Ligue des Champions : nul de folie entre Liverpool et Benfica, les Reds en demies !

3
Ligue des Champions : nul de folie entre Liverpool et Benfica, les Reds en demies !
Ligue des Champions : nul de folie entre Liverpool et Benfica, les Reds en demies !

Africa-Press – Guinee Equatoriale. Liverpool et Benfica ont livré un belle partie sur la pelouse d’Anfield et se sont quittés sur un joli nul (3-3). Vainqueurs à l’aller (1-3), les Reds se qualifient pour les demi-finales et défieront Villarreal.

Fort de son succès à Lisbonne à l’aller (1-3), Liverpool accueillait Benfica en position de force ce mercredi soir à Anfield en quart de finale retour de Ligue des Champions. Jürgen Klopp se permettait même quelques changements dans son onze de départ, avec notamment la présence du latéral gauche grec Konstantinos Tsimikas ou les titularisations de Joe Gomez ou James Milner tandis que Mohamed Salah, Virgil van Dijk et Sadio Mané démarraient sur le banc. Nelson Verissimo misait lui sur le même onze qu’à l’aller, à l’exception de Diogo Gonçalves qui remplaçait Rafa Silva, absent de dernière minute. Les Lisboètes entraient bien dans la partie, exerçant un pressing haut. Darwin Nuñez s’offrait une première incursion dans la surface des Reds depuis le côté gauche, sans danger pour Alisson (10e). Everton, au sortir d’un joli contre portugais, décochait une frappe lourde des vingt mètres de peu à côté des buts anglais (13e). Odysseas Vlachodimos sauvait les siens en sortant dans les pieds de Diogo Jota en pleine surface après une erreur d’appréciation de Nicolas Otamendi et Gilberto (14e). Le portier grec sortait encore le grand jeu devant Jota en deux temps (19e).

Le gardien lisboète devait s’incliner quelques instants plus tard sur un coup de tête d’Ibrahima Konaté sur un corner botté par Tsimikas (1-0, 21e). Le SLB réussit décidément bien au défenseur français, déjà buteur à l’aller sur une action similaire. Nuñez se voyait ensuite refuser le but de l’égalisation pour hors-jeu alors que son piqué avait laissé Alisson sans réaction (23e). Malgré la large avance des Scousers, très bien partis pour se qualifier pour les demies à ce moment-là, le match était vivant. Odysseas réalisait ensuite un superbe arrêt sur une frappe puissante de Luis Diaz (26e). Roberto Firmino, servi par Diaz, s’offrait une énorme situation, mais Jan Vertonghen sauvait son camp (30e). Et dans la foulée, Gonçalo Ramos, lancé à la limite du hors-jeu, ne laissait aucune chance à Alisson pour remettre les deux écuries à égalité (1-1, 32e). Alex Grimaldo empêchait ensuite Diaz d’un tacle monstrueux dans sa surface de redonner l’avantage aux locaux (38e). Naby Keita frappait peu avant la pause suite à une accélération de Jota, mais le ballon passait à droite des buts portugais (45e).

Benfica lançait Roman Yaremchuk dans la bataille au retour des vestiaires en lieu et place de Gonçalves pour tenter de forcer la décision. Mais dix minutes après la reprise, Liverpool connaissait une énorme réussite et reprenait l’avantage. Vertonghen ratait son dégagement, le ballon revenait sur Jota. Sa frappe totalement manquée se transformait finalement en centre décisif pour Firmino qui ne se faisait pas prier pour scorer (2-1, 55e). Sonnés, os Encarnados allaient encaisser, dix minutes plus tard, un nouveau but qui ne devait rien au hasard. Tsimikas déposait un amour de coup franc sur le pied droit de Firmino, qui fusillait Odysseas de près (3-1, 65). Mais les Anglais, un pied et quatre orteils en demi-finale, continuaient à attaquer et à faire le jeu face à des Portugais impuissants. Keita ne cadrait pas une jolie volée sur une remise de la tête de Mohamed Salah entré en jeu (68e). Lancé par Grimaldo dans la profondeur, Yaremchuk profitait d’un mauvais alignement de la défense liverpuldienne pour réduire le score seul face à Alisson (3-2, 72e).

Ce sursaut d’orgueil ne calmait pas les ardeurs anglaises. Salah n’appuyait pas assez sa passe pour Mané, qui allait se retrouver seul face à Odysseas (76e). Salah, Mané et Firmino combinaient comme à la plus belle époque, sans toutefois parvenir à concrétiser (79e). Nuñez, sur un long ballon en profondeur, trompait Alisson de près d’un amour de plat du pied droit dans le petit filet opposé (3-3, 82e). Le portier brésilien s’allongeait dans la foulée de tout son long pour empêcher la magnifique volée de l’Uruguayen de terminer sa course au fond des filets (83e). La fin de match devenait folle et les deux écuries tentaient de l’emporter au finish sans dénicher les ressources pour faire la différence dans la zone de vérité, à l’image de ce tir enroulé du gauche de Salah qui frôlait la lucarne de Vlachodimos (90e +3) et de ce nouveau but refusé à Nuñez pour hors-jeu (90e +5). Score final (3-3). Vainqueur (6-4) sur l’ensemble des deux matches, Liverpool défiera donc Villarreal en demi-finale et peut toujours rêver d’un fantastique quadruplé Premier League-C1-FA Cup-Carabao Cup en fin de saison. Benfica quitte la compétition avec les honneurs.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinee Equatoriale, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here