lancement des travaux de construction de la première autoroute du pays

9
lancement des travaux de construction de la première autoroute du pays
lancement des travaux de construction de la première autoroute du pays

Africa-Press – Madagascar. Un mois après la signature de la convention entre l’État malgache et la société égyptienne SAMCRETE le 3 novembre dernier, le coup d’envoi des travaux de construction de la première autoroute de Madagascar a été donné ce samedi 3 décembre dans la commune de Talata – Volonondry, située à 27 km d’Antananarivo, la capitale.

La cérémonie de pose de la première pierre s’est tenue dans cette commune où seront effectués les premiers ouvrages de cette infrastructure et s’étendront sur 260 km jusqu’à Toamasina.

« Madagascar écrit une nouvelle page de son histoire à travers la construction de cette infrastructure », a déclaré le président malgache, Andry Rajoelina, dans son discours tenu à cette occasion.

« L’Afrique du Sud, le Sénégal, le Maroc, l’Égypte ont leurs autoroutes (…) aujourd’hui à notre tour de concrétiser notre vision et d’avoir aussi notre propre autoroute », a-t-il insisté. Cette autoroute permettra de fluidifier la circulation entre la capitale et le grand port.

Selon le président malgache, 1200 véhicules circulent quotidiennement sur la route nationale numéro 2 (RN2) qui relie les deux grandes villes. Parmi ces véhicules, des camions qui transportent des marchandises comme du ciment ou encore des produits de première nécessité qui sont destinés à approvisionner les autres régions de Madagascar.

A cause de ce trafic important, la RN2 est souvent sujette à des travaux de réhabilitation en raison des dégradations qu’elle subies.

« En plus de fluidifier la circulation, cette autoroute permettra de réduire considérablement la durée du trajet Tanà – Toamasina », explique le chef de l’État. Le trajet qui se fait actuellement entre 7 à 8 heures, se fera désormais en deux heures et demi voire moins.

D’autre part, la construction de cette infrastructure implique des réquisitions et des expulsions des personnes ayant des propriétés aux alentours. « Le dédommagement de ces propriétaires débuteront dans un mois », a indiqué le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana.

La première phase des travaux, qui vont durer 4 ans, s’achèvera en 2023, date de fin du mandat de l’actuel président.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here