Plateforme Firaisankina : Rina Randriamasinoro candidat aux législatives

3
Plateforme Firaisankina : Rina Randriamasinoro candidat aux législatives
Plateforme Firaisankina : Rina Randriamasinoro candidat aux législatives

Africa-Press – Madagascar. Rina Randriamasinoro, secrétaire général du TIM a été choisi comme candidat unique de la plateforme de l’opposition Firainsankina dans le 4è arrondissement de la capitale pour les prochaines législatives.

Cette figure importante du TIM, ancien candidat à la municipalité d’Antananarivo se présentera ainsi sous les couleurs de la nouvelle plateforme composée par plusieurs partis, dont le HVM, le Tsara Tahafina, l’APM et les pro-Siteny. La stratégie de la plateforme Firaisankina vise à présenter un candidat unique pour chaque circonscription électorale. Les dossiers de création de ce plateforme ont été déposés il y a quelques jours au ministère de l’Intérieur.

Le choix de Rina Randriamasinoro a été mûrement réfléchi par la plateforme mais pour le TIM cette décision implique l’éviction potentielle de son député en exercice, Émilien Ramboasalama. Le 4è arrondissement étant une circonscription clé dans la compétition électorale à Antanananarivo, l’opposition préfère mettre toutes chances de son côté, avec un candidat plus connu. Pour rappel, le secrétaire général du TIM a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour avoir participé à une manifestation sans autorisation lors du mouvement du collectif du candidat en novembre dernier. Le verdict a été interjeté en appel par son avocat. Cette condamnation pourrait certainement être exploité par ses adversaires pour demander son inéligibilité.

Du côté du pro-pouvoir, les spéculations vont bon train pour les candidats potentiels dans cet arrondissement. Désiré Rafidimanana, du parti TMH, bénéficierait du soutien d’Augustin Andriamanananoro, ministre de la Communication et de la Culture. L’artiste Raboussa, se son vrai nom, Niry Marie Michel Rakotondrabe serait quant à lui soutenu par Lalatiana Rakotondrazafy, ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle et présidente du parti Free Dom. L’actuel député de l’IRD, Paul Bert Rahasimanana alias Rossy, après des critiques acerbes contre le pouvoir avant la présidentielle de 2023, risque d’en faire les frais. Il est fort probable qu’il soit écarté par son parti lors de cette course. Très critiqué par les sympathisants orange, il tente de défendre son mandat mais n’a pas affirmé encore ses intentions au cas où il ne sera pas présenté par son parti.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here