Transport aérien: une grève des contrôleurs aériens paralyse la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar

4
Transport aérien: une grève des contrôleurs aériens paralyse la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar
Transport aérien: une grève des contrôleurs aériens paralyse la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar

Africa-Press – Madagascar. Le transport aérien tourne au ralenti en Afrique et à Madagascar depuis vendredi 23 septembre. En cause, une grève de 48 heures des agents de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) à l’appel de l’Union des syndicats des contrôleurs aériens (Usycaa).

Plusieurs aéronefs qui survolent l’espace aérien des pays membres de l’Asecna ont été annulés. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Centrafrique, des Comores, du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Madagascar, du Gabon, de la Guinée-Bissau, de la Guinée équatoriale, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

Dans son préavis de grève envoyé le 25 juillet dernier à l’Asecna, l’Usycaa a souligné que cette grève débute « vendredi 23 septembre 2022 à partir de 08h00 TU jusqu’au dimanche 25 septembre 2022 à 07h59 TU, et puis d’une durée indéterminée jusqu’à la satisfaction totale de toutes ses revendications ».

Durant la période de grève, « les contrôleurs cesseront toute fourniture de services de la circulation aérienne dans tous les aéroports et espaces aériens concernés », a souligné l’Union des syndicats des contrôleurs aériens.

Toutefois, « si les conditions de sécurité des contrôleurs aériens le permettent, un service minimum sera assuré aux vols des chefs d’État et de Gouvernement, aux vols militaires, aux vols effectuant des évacuations sanitaires, aux vols à caractère purement humanitaire et aux vols participant à des opérations de recherche et de sauvetage ».

Les revendications des grévistes concernent essentiellement le renforcement des capacités opérationnelles, l’épanouissement professionnel et le plan de carrière du contrôleur aérien de l’Asecna.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here