L’APAEA Madagascar fête ses 20 ans

1
L'APAEA Madagascar fête ses 20 ans
L'APAEA Madagascar fête ses 20 ans

Africa-Press – Madagascar. L’APAEA (Association pour le parrainage et l’aide de l’enfant à l’adulte) Madagascar a fêté ses 20 ans d’existence autour des tables du restaurant pédagogique Les Cévennes à Mons, au Puy-en-Velay.

Marie-Hélène Julien présidente, Joël Planel trésorier, Edith Verroul secrétaire et le conseil d’administration, ont décidé de renouer avec la tradition instaurée par Heiderose Barnaud initiatrice de l’association. Une centaine d’adhérents

L’APAEA compte une centaine d’adhérents et certains se situent dans toute la France, et même en Allemagne où Heiderose avait de nombreuses attaches. Une trentaine de personnes se sont réunis mardi autour d’une table au restaurant pédagogique « Les Cévennes » à Mons et tout le monde était ravi du service et de la cuisine. La fidélité des donateurs saluée

Dans son discours la présidente a mis en avant la fidélité des donateurs « Au nom des enfants de Madagascar je veux vous dire merci pour vos dons et votre fidélité. Je veux aujourd’hui rendre hommage à Heiderose Barnaud pour le beau travail accompli qui nous permet de poursuivre son œuvre en aidant le centre ONG Tsinjoanjara à Antsirabé (à 170 km de Tannanarive) dirigé par Yvonne Ravaomianta. Notre association ne bénéficie d’aucune subvention, elle vit grâce à la vente d’objets de Madagascar, et surtout grâce aux dons. »

Un repas chaque jour pour 600 enfants Chaque mois est envoyée une somme d’argent pour rémunérer quatorze personnes qui font tourner le centre, direction, cuisine, institutrice dans la classe d’alphabétisation, jardin, entretien, gardien, comptable, secrétaire et enseignant dans les deux classes de couture… Le centre paie l’écolage (le droit d’aller à l’école) aux enfants et chaque jour 600 enfants ont la joie d’avoir au moins un repas au centre.

Deux autres associations mobilisées « Bien entendu, l’association a un droit de regard sur ce qui se passe là bas et d’ailleurs deux autres associations viennent aussi en aide au centre : « La lune à l’Envers » de Pornic en Loire-Atlantique et « Paros Los Ninos » d’Indre et Loire. »

Autour des tables, les discussions allaient bon train et les projets aussi. Ainsi, prochainement un adhérent propose un cross dans un collège au bénéfice de l’APAEA. « Pourquoi pas organiser une marche et peut-être un voyage organisé en direction d’Antsirabé? ». Des projets à réfléchir qui seront abordés lors de la prochaine assemblée générale.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here