Les salaires d’une cinquantaine de greffiers grévistes coupés

3
Les salaires d’une cinquantaine de greffiers grévistes coupés
Les salaires d’une cinquantaine de greffiers grévistes coupés

Africa-Press – Madagascar. La tension pourrait s’intensifier à nouveau entre le ministère de la Justice et le syndicat des greffiers de Madagascar. A la suite de la grève de trois semaines observée par les greffiers, cinquante six d’entre eux ont vu leur salaire coupé pour ce mois de novembre.
D’après, Alain Michel Randriamaro, président du syndicat des greffiers, le ministère de la justice n’a pas respecté les procédures dans cette suspension du solde. Les greffiers concernés auraient dû passer au conseil de discipline avant une telle sanction, de même le ministère de la justice n’a le pouvoir que de donner un avertissement ou un blâme, les sanctions du deuxième degré comme la suspension de solde ne devront être prononcées que par l’autorité investie du pouvoir de nomination c’est-à-dire le ministère de fonction publique, après avis du conseil de discipline, rétorque Alain Randriamaro. Le syndicat entend ainsi faire un recours au Conseil d’Etat pour annuler cette décision.
Les greffiers ont décidé de faire une trêve après trois semaines de grève durant laquelle ils ont revendiqué leur versement dans un corps de fonctionnaires. Depuis le 2 novembre, ils ont repris le travail. ils ont donné un délai de trois mois pour que le ministère de la justice puisse mettre en œuvre les solutions à leur revendications. Ils se sont alors donné rendez-vous au mois de février 2023 pour constater les avancées de la situation. Ce nouveau rebondissement risque toutefois de raviver la tension entre les deux parties, surtout si le Conseil d’état donne raison au ministère de la justice.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here