une dizaine de victimes de la faim à Ikongo, dans le sud

3
une dizaine de victimes de la faim à Ikongo, dans le sud
une dizaine de victimes de la faim à Ikongo, dans le sud

Africa-Press – Madagascar. Alors que la saison cyclonique approche à grands pas, le district d’Ikongo, dans le sud-est de Madagascar, garde toujours des séquelles des passages de Batsirai et Emnati. L’insécurité alimentaire y continue également de faire des ravages…

Une ‘honte’ de mourir de faim

Un élu local déplore, dans des propos recueillis par L’Express de Madagascar : “plusieurs personnes ont succombé, ces derniers temps, mais la plupart ne veulent pas se déclarer comme étant victimes de la disette. C’est une honte dans notre communauté de mourir de faim”. Dans la zone d’administration de ce maire, sept individus sont déclarés officiellement victimes de la faim.

Les derniers décès remonteraient à la semaine dernière… “Une famille a perdu deux enfants en même temps”, a révélé l’édile.

Par ailleurs, un autre maire raconte que dimanche dernier, alors qu’une femme est allée récupérer quelques vivres, son époux est mort chez eux. D’après ce même élu, plusieurs dizaines de personnes sont décédées ces derniers mois, toujours de faim.

Des plantes toxiques

Un assistant parlementaire local souligne que comme il n’y a rien à manger, certaines familles vont alors manger des plantes impropres à la consommation, donc toxiques. “En général, leurs visages et leurs pieds enflent… et ils meurent après”, indique la même source.

Via le Bureau national de la Gestion de risques et de catastrophes (BNGRC), le gouvernement a envoyé 64 tonnes de riz dans cette localité.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here