Mode et style : Akim Soul, le nouveau visage de la mode malienne

Mode et style : Akim Soul, le nouveau visage de la mode malienne
Mode et style : Akim Soul, le nouveau visage de la mode malienne

Africa-PressMali. Le jeune entrepreneur malien, Ibrahim Guindo alias Akim Soul, est à l’origine de nombreuses initiatives de promotion de la mode malienne à travers son association Mali Mode. Avec son dernier projet, Mali Mode Académie, il entend révolutionner ce secteur. Ces initiatives font aujourd’hui du jeune producteur l’une des étoiles montantes du secteur de la mode.

La mode connait un essor remarquable au Mali ces dernières années. Un engouement qui s’explique sans doute par l’intérêt manifeste d’une jeune génération d’acteurs du domaine dont la créativité, alliant tradition et modernité, donne de nouvelles couleurs à la mode malienne. De jeunes créateurs, stylistes, illustrateurs et mannequins qui donnent ses lettres de noblesses à ce secteur devenue une véritable industrie, mais longtemps ignorée dans notre pays.

Cependant, force est de reconnaitre que cet essor est également soutenu par des jeunes porteurs de projets innovants dans la promotion du secteur Mali. Et parmi ces jeunes qui révolutionnent ce secteur, figure en bonne et due place le jeune entrepreneur et producteur de mode malien, Ibrahim Guindo alias Akim Soul, initiateur de nombreux projets contribuant aujourd’hui à la professionnalisation et à la promotion de la mode malienne. Avec son association, Mali Mode créée en 2011, Akim aspire aujourd’hui à faire de la mode une véritable industrie dans notre pays.

Pourtant, Akim est détenteur d’un BTS en Génie Civil. Après l’obtention de diplôme, il se tourne ensuite vers des études de commerce et de communication, l’autre domaine qui le passionne. Mais dit-on, “on a beau chassé le destin, il revient au galop”. La mode est un domaine qui a toujours passionné le jeune Akim : “Depuis mon jeune âge, j’ai toujours été attiré par les jolies choses que ce soit des habits, des chaussures ou encore de beaux endroits. Aussi, je regardais beaucoup des défilés de mode, les fashion weeks à la télévision, notamment ceux organisés par des occidentaux et j’aimais feuilleter des magazines dédiés à l’art et surtout à la mode”, se remémore le natif de Gao pour qui cette passion de la mode ne cessera de grandir au fil des années.

“Une industrie de la mode au Mali”

Une passion qui le poussera à s’intéresser au domaine : “En prenant part à des évènements de mode, j’ai remarqué qu’il n’y avait pas assez d’émulation dans ce secteur. C’est ainsi que l’idée m’est venue de réunir quelques passionnés de la mode comme moi autour d’initiatives pouvant révolutionner ce secteur en dénichant des talents, les former et à les accompagner”, nous explique Akim, le président de l’Association Mali Mode qu’il a créée en 2011. Mali Mode se veut un laboratoire créatif où sont imaginés, produits et présentés des plateformes de rencontres, de promotion et de professionnalisation dédiées aux métiers de la mode et du design au Mali.

“Nous voulons faire comprendre à tous les acteurs, que la mode, au-delà d’avoir un aspect festif, est une grosse industrie ailleurs et ce que nous voulons, c’est essayer d’en faire autant au Mali”

, ajoute celui qui souhaite amener les créateurs à produire, pas uniquement pour se présenter à des défilés de mode, mais de créer des produits susceptibles d’être vendus. L’aspiration d’Akim est d’aider les acteurs de la mode au Mali à faire des chiffres d’affaires en mettant en place des entreprises économiquement viables.

Mais “il faudra moderniser le made in Mali afin qu’il puisse attirer ce nouveau public jeune et moderne qui existe aujourd’hui et puisse être consommé à l’international. C’est à ce moment-là qu’on pourra parler d’une industrie de la mode au Mali“, insiste-il.

Aujourd’hui, les multiples initiatives d’Akim Soul font de lui un acteur incontournable du secteur au Mali. Il a déjà collaboré avec de nombreux créateurs maliens de renom comme Maria Bocoum, Namissa Théra, Raki Thiam et Awa Méité, entre autres. Aussi, L’association Mali Mode a déjà connu ses premières expériences internationales avec notamment une participation au Marché des arts du spectacle d’Abidjan (Masa), où ses membres étaient chargés de la coordination du volet mode. Elle a également participé à Dakar (Sénégal) à un Fashion week et à la Black Fashion week de Paris (France).

Des initiatives innovantes

Plusieurs initiatives innovantes sont à la base de cette reconnaissance nationale et internationale de Mali Mode Association, notamment les Journées de la Création et le Mali Mode Show qui constituent un rendez-vous annuel dédié aux rencontres entre artisans, marques, designers, artistes, jeunes talents, presse et public. “Les Journées de la Création se veulent un carrefour entre l’excellence du savoir-faire, l’accélérateur de business, d’opportunités et le laboratoire de stratégies. Elles favorisent le savoir-faire traditionnel, l’innovation, la diversité, les échanges, les confrontations et l’accompagnement”, détaille Akim.

Quant au projet Balma réalisé en 2015, il été l’occasion pour Mali Mode de lancer ses initiatives de formation avec la mise en place d’un atelier équipé du matériel nécessaire au stylisme et à la couture. Que dire du défilé et Exposition intitulé “Pagne folies”dont l’édition de 2015 avait regroupé sept (7) photographes qui se sont exprimés à travers leurs œuvres tout en mettant à l’honneur ce textile.

Mali Mode Académie est la dernière initiative de Mali Mode Association. Un programme de formation professionnelle de 4 mois conçu spécifiquement pour de jeunes créateurs émergents maliens qui souhaitent s’inscrire dans un processus créatif et de développement de carrière. Un projet qui rencontre déjà un grand succès comme en témoigne la centaine de candidatures déjà enregistrées. “Mali Mode Académie se tiendra de décembre 2020 à mars 2021. Cette formation porte à la fois sur les techniques création/matériaux, que sur les aspects annexes aux métiers comme l’entrepreneuriat, la gestion, la commercialisation et la communication”, explique Akim. A l’en croire, un dispositif d’accompagnement professionnel est prévu pour les bénéficiaires avec des stages pratiques au sein d’entreprises de création.

Bien qu’il ait d’autres idées de projets innovants qui lui remplissent la tête dans le domaine de la mode, Akim veut surtout éviter de se disperser : “Nous allons pour le moment essayer de donner plus d’ampleur à ces initiatives que nous avons déjà entamées comme les Journées de la créations et Mali Mode Académie” conclut-il, l’air confiant et déterminé à poursuivre ses ambitions. Youssouf KONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here