Coopération économique et commerciale Mali-Russie : Encore une pluie d’accords dans divers domaines dont la concrétisation est peu visible

8
Coopération économique et commerciale Mali-Russie : Encore une pluie d’accords dans divers domaines dont la concrétisation est peu visible
Coopération économique et commerciale Mali-Russie : Encore une pluie d’accords dans divers domaines dont la concrétisation est peu visible

Africa-Press – Mali. Face aux sanctions de la CEDEAO prises contre le Mali, le 09 janvier 2022 et levées le 03 juillet 2022, les autorités de la transition s’étaient tournées vers d’autres horizons pour relancer l’économie du pays. Ainsi, elles ont établi une relation avec la Russie. C’est dans ce cadre qu’une première forte délégation de très haut niveau s’est rendue à Moscou du 18 au 21 mai 2022. S’en sont suivies d’autres visites ministérielles. A l’issue de toutes ces visites, des accords ont été signés, mais leur réalisation reste peu visible.

La toute dernière visite de la délégation ministérielle date de la deuxième semaine du mois de novembre 2023. Conduite par le Ministre Alhousséni Sanou, ministre de l’Economie et des Finances, elle a décroché plusieurs accords dont ceux portant sur la production d’énergie.

Dans une annonce, le gouvernement indique que le pays sera doté d’une centrale solaire et que des avancées notoires sont faites sur ce projet avec une société russe spécialisée dans le domaine. Selon le ministre Sanou, le délai pour l’installation de cette centrale solaire et sa mise en production est fixé, entre le 31 décembre 2024 et le 30 juin 2025. Mais avant, une visite d’étude de terrain d’une délégation de cette société est prévue au Mali, a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances. Il a rappelé que toutes les centrales solaires qui verront le jour seront installées à partir de l’Énergie du Mali (EDM) pour une indépendance énergétique.

La Société russe chargée de réaliser et financer ce projet sera remboursé dans un délai de trois à cinq ans par l’État du Mali. Le patron de l’hôtel des Finances a, aussi, précisé que la délégation malienne s’est aussi penchée sur d’autres sources d’énergies renouvelables comme des barrages et les centrales éoliennes, des machines permettant de convertir la force du vent en électricité.

Auparavant, lors de la tenue de la semaine russe de l’énergie tenue du 11 au 13 octobre 2023, la Ministre de l’Energie et de l’eau qui a participé à l’évènement avait affirmé que le Mali et la Russie ont paraphé un accord historique dans le domaine du nucléaire civil. Il s’agit d’un mémorandum entre Rosatom (la société publique russe de l’énergie atomique) et le Mali, relatif à l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. Cet accord couvre non seulement le nucléaire civil mais aussi la coopération dans l’exploration géologique et minière. Le mémorandum russo-malien définit clairement les missions prioritaires, les domaines de collaboration, et souligne l’importance de développer l’infrastructure nucléaire du Mali, de sensibiliser le public aux technologies nucléaires, de mener des recherches fondamentales et appliquées, de garantir la sûreté nucléaire, radiologique et physique, de former le personnel, et de créer des réacteurs de recherche et des centrales. Dans le cadre de cet accord, les deux pays ont convenu d’échanger des visites de spécialistes, renforçant ainsi leur collaboration dans le domaine nucléaire.

Promesses d’importation de biens de consommation tenues en 2022 En effet, le 27 octobre 2022, le Ministre de l’économie et des finances avait conduit une forte délégation en Russie. Cette visite faisait suite à la toute première de très haut niveau effectuée du 18 au 21 mai 2022 et conduite par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Au cours de cette visite, le Mali avait exposé ses priorités. 05 mois après, le Ministre Sanou s’est rendu à Moscou pour prendre les réponses de la partie russe. Ainsi, il lui a été promis la fourniture de 60 000 tonnes de produits pétroliers, 35 000 tonnes d’engrais, 25 000 tonnes de blé.

Cependant, lors du séjour de mai 2023, les deux parties ont convenu en ce qui concerne le transport ferroviaire la fourniture de 03 locomotives neuves et la réparation de 02 à travers la fourniture de pièces de rechange. C’était un accord conclu avec la société russe Trading House STM qui appartient à Sinatra Transport Machine.

Si les pièces de rechange ont été reçues le 1er février 2023 à Bamako par le Ministre des transports et des infrastructures, il n’en a pas été jusqu’à ce jour pour les 03 nouvelles locomotives. Quant aux biens de consommations, il est très difficile d’affirmer qu’ils ont été acheminés à Bamako.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Mali, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here