Mali: la présidence vacante de l’URD attise les convoitises

2
Mali: la présidence vacante de l’URD attise les convoitises
Mali: la présidence vacante de l’URD attise les convoitises

Africa-PressMali. L’Union pour la République et la Démocratie (URD) n’a pas de président depuis la mort de son leader Soumaïla Cissé en décembre 2020. Qui va être le candidat de cet important parti politique malienne pour la présidentielle prévue en principe fin février 2022 ? À l’intérieur et à l’extérieur du parti, ça bourdonne.

L’URD est l’un des trois principaux partis politique du Mali. Son leader, Soumaïla Cissé, est décédé l’an dernier. Depuis, l’URD n’a plus de candidat naturel à la présidentiel prévu en principe fin février 2022. D’après nos informations, sauf revirement de dernière minute, au moins cinM maliens sont candidats au poste.

Parmi eux, Me Demba Traoré, ancien ministre. Il est un militant de longue date du parti. L’ancien ministre des Finances Igor Mamadou Diarra est également prêt à porter les couleurs du parti. En mars dernier, il a intégré les rangs de l’URD avec les partisans de son mouvement « Mali en Action » . Il y a également l’ancien Premier ministre Boubou Cissé. Il a récemment intégré en grande pompe cette formation politique, et veut être le candidat officiel à la présidentielle, après avoir décliné un poste important à l’Organisation mondiale du commerce. Afin de prendre une longueur d’avance sur ses autres concurrents, ses soutiens notamment au sein du bureau exécutif national, l’organe dirigeant de l’URD, ont exigé l’organisation d’une conférence nationale extraordinaire pour remembrer le parti. Une pétition a même circulé.

Le vice-président du parti, Salikou Sanogo, a réussi pour le moment à calmer les uns et les autres. L’heure de vérité est fixée au 23 octobre prochain, au cours d’une conférence nationale. Chaque courant à l’intérieur de l’URD a commencé à battre campagne pour son candidat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here