Coupe d’Afrique des Nations : Sénégal, une terre hostile au Mali

Coupe d’Afrique des Nations : Sénégal, une terre hostile au Mali
Coupe d’Afrique des Nations : Sénégal, une terre hostile au Mali

Africa-PressMali. Les sportifs maliens plus précisément les footballeurs ne gardent pas un bon souvenir du Sénégal. Ce pays frontalier devenu une hantise pour nos sélections nationales de football vient de voir notre équipe nationale Juniors déchoir de son titre de champion d’Afrique après le même sort subi par nos moins de 17 ans en

2018.

Le sol sénégalais devient une hantise pour les équipes nationales de football du Mali. Aucune catégorie de sélection ne revient plus du pays de la Téranga avec le sourire aux lèvres. Ni les Aigles Séniors, les Aigles U23 encore moins les moins de 20 ans et les moins de 17 ans qui viennent

, tous, d’ailleurs d’y perdre leur titre de champion. De Dakar à Thiès en passant par M’Bour, aucune de ces villes sénégalaises n’enchante nos sélections de football dans la mesure où chacune de ces localités citées a vu nos équipes rentrer bredouilles.

L’on se rappelle, lors des préparatifs de la Can Egypte 2019, les Aigles du Mali s’étaient fait rattraper au score avant de s’incliner dans le temps additionnel

face à Sadio Mané (impliqué sur les 2 buts de la victoire alors qu’il était remplaçant) et ses partenaires à Dakar. Cette désillusion faisait suite à une Can U23 catastrophique des Aigles Espoirs en 2015 à M’Bour après l’élimination de nos Juniors, la même année, en demi-finales de la Can des moins 20 ans à Dakar par le Sénégal (2-1) alors pays hôte du tournoi.

En hommes avertis, le sélectionneur Mamoutou Kané “Mourlé” et ses protégés étaient décidés, cette année, à vaincre enfin ce signe indien lors des éliminatoires de la Can Juniors dont la phase finale est prévue en 2021 en Mauritanie. Malheureusement pour le technicien malien, 15 membres de la délégation malienne dont l’entraîneur lui-même et 8 de ses 20 joueurs ont été déclarés positifs à la Covid-19 sur place par les médecins sénégalais. Ainsi, ils ont été empêchés de joueur leur premier match prévu à Thiès contre la Guinée Bissau qui a finalement a été déclarée vainqueur sur tapis vert. La partie sénégalaise, organisatrice du tournoi, se justifiant à travers

un communiqué indiquant que « au vu du règlement, la Guinée-Bissau aura match gagné avec 2 buts en plus, et le Mali match perdu avec 02 buts en moins. Soit Guinée-Bissau 3 points + 2 buts, et Mali 00 point – 02 buts ».

Pris au piège, nos Aigles Juniors n’ont pas pu déployer leurs ailes lors du 2e match pour prendre leur envol face à la Guinée Conakry. Le choc émotionnel étant énorme, ils se sont inclinés par 3 buts à 1 avec un effectif restreint (seulement 3 des 8 joueurs déclarés contaminés ont été libérés) et sans leur entraîneur principal. Deux défaites de trop pour les Champions d’Afrique en titre pour espérer aller défendre leur titre en Mauritanie en 2021 malgré la courte de victoire (1-0) sur ce même pays lors du 3e et dernier match de poules desdites éliminatoires.

Comme leurs devanciers, Mourlé et sa bande retournent bredouilles de leur aventure sénégalaise. Pire, ils abandonnent leur couronne. Tout comme l’équipe nationale des Cadets, championne d’Afrique des moins de 17 ans en 2017 également éliminée sur le sol sénégalais lors des éliminatoires en 2018.

Alassane Cissouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here