G5 Sahel : le Tchad invite les autorités maliennes à reconsidérer leur décision de retrait

2
G5 Sahel : le Tchad invite les autorités maliennes à reconsidérer leur décision de retrait
G5 Sahel : le Tchad invite les autorités maliennes à reconsidérer leur décision de retrait

Africa-Press – Mali. Une semaine après la décision des autorités maliennes de se retirer de la force conjointe du G5 Sahel, le président de la transition tchadienne, le Général Mahamat Idriss Déby Itno a invité Bamako à reconsidérer sa décision.

« Le Président en exercice du G5 Sahel exhorte le gouvernement de la République du Mali à reconsidérer sa position pour permettre aux efforts en cours visant à apporter une solution à ses préoccupations à travers la tenue imminente d’une conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement dans le pays du siège »

, a déclaré le gouvernement tchadien dans un communiqué publié hier vendredi.

Une semaine après la décision de retrait du Mali de toutes les instances de cette organisation, le Président tchadien qui préside le groupe des cinq du Sahel a exprimé « ses vives préoccupations ».

Il estime que c’est par le biais d’un communiqué qu’il a appris le retrait du Mali de tous les organes et instances du G5 Sahel, y compris de la Force conjointe.

Mahamat Idriss Déby Itno a déploré cette décision lourde de conséquences pour l’ensemble du G5 Sahel notant avec regret sa prise sans consultations préalables.

Sans approuver de décision de retrait, la partie tchadienne a réitéré, « son ferme engagement à tout mettre en œuvre pour préserver l’unité et la cohésion du G5 Sahel ».

Pour le Tchad, le G5 Sahel est un instrument de coopération irremplaçable en matière de mutualisation d’efforts, des moyens et d’actions de ses États membres face aux défis de développement et de sécurité.

Le gouvernement tchadien souhaite l’apport de tous les pays du sahel face à l’expansion du terrorisme qui ne cesse de s’étendre au-delà du Sahel pour toucher les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest, « …aucun des États sahéliens ne peut faire face seul », souligne le communiqué, qui annonce que la partie tchadienne a déjà engagé des consultations avec les autres Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres.

Dans ce communiqué, le Tchad a rappelé la responsabilité de chacun des États membres de préserver et de consolider les stratégies communes mises en place pour protéger les populations victimes des attaques barbares.

« L’heure est extrêmement grave pour laisser le G5 Sahel se disloquer », lance le gouvernement tchadien qui appelle à tous les États membres à conjuguer leurs efforts pour sauvegarder et renforcer le G5 Sahel.

Au-delà de ce communiqué, le président de la transition a dépêché hier à Bamako son ministre de la communication pour rencontrer le président malien, Colonel Assimi Goïta.

Au terme d’une audience à Koulouba, le ministre tchadien de la Communication dit avoir eu des garanties que le Mali et le Tchad vont poursuivre leurs relations bilatérales dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Aussi, sur la même question, le Président mauritanien a envoyé vendredi son ministre des Affaires étrangères pour s’entretenir avec les autorités maliennes.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Mali, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here