Lancement du projet NELACEP : Permettre à un plus grand nombre de personnes d’accéder au service public d’électricité

2
Lancement du projet NELACEP : Permettre à un plus grand nombre de personnes d’accéder au service public d’électricité
Lancement du projet NELACEP : Permettre à un plus grand nombre de personnes d’accéder au service public d’électricité

Africa-Press – Niger. Le secrétaire général de la société nigérienne d’électricité (Nigelec), M. Arzika Mahamadou par ailleurs directeur général Pi, a procédé, hier, au lancement de la campagne des branchements promotionnels au réseau de la Nigelec dans les chefs-lieux des régions du pays. Cette campagne est financée par la Banque Mondiale à travers le projet d’expansion de l’accès à l’électricité au Niger (NELACEP). Il s’agit de la toute première campagne qui prévoit 60.000 raccordements promotionnels supplémentaires afin d’accroitre l’accès à l’électricité pour environ 350 milles personnes. Le projet met particulièrement l’accent sur toutes les franges de la population en général, et des personnes vulnérables notamment les femmes chefs de foyer et les personnes en situation de handicap en particulier.

On note que le projet NELACEP, financé par la banque mondiale à hauteur de 135 millions de dollars US (dont 65 millions de dollars US pour le financement initial) , a pour objectif d’accroitre l’accès à l’électricité aux populations nigériennes à travers : la construction de 1000km de ligne de distribution, la construction , la réhabilitation et le renforcement de 210 postes de distributions et la réhabilitation de 11 sous-stations à Niamey. A cela s’ajoute le raccordement de 63.000 clients sur le financement initial et 73.500 clients sur le financement additionnel.

Selon le directeur général Pi de la Nigelec, cette promotion de branchements cadre parfaitement avec la stratégie nationale d’accès à l’électricité (SNAE) adoptée par le gouvernement en Octobre 2018. Elle vise à assurer un taux d’accès à l’électricité de la population de 80% reparti en 76% en réseau et 24% en hors réseau.

Pour ce qui est de la clientèle, M. Arzika Mahamadou a fait savoir qu’elle a été subdivisée en trois catégories. La première catégorie est constituée des personnes vulnérables à savoir les personnes âgées de plus de 65 ans, les femmes chefs de foyer et les personnes en situation de handicap. Pour cette catégorie, le branchement 3 KW coute 10.000F CFA. La deuxième catégorie quant à elle est constituée de personnes souscrivant un abonnement 3KW, c’est la catégorie dite sociale, le branchement sera de 15.000 FCFA. Enfin la troisième catégorie qui est constituée des clients qui souscrivent des puissances supérieures à 3 KW. Ceux-ci bénéficient d’un branchement promotionnel avec une réduction de 50% sur le prix du branchement.

D’après M. Arzika Mahamadou, ces actions de réductions visent à sauter la barrière à l’accès que constitue le prix élevé des branchements et ainsi permettre à un plus grand nombre de personnes d’accéder au service public d’électricité. Cette promotion, a nuancé le directeur général Pi, vise également à encourager l’entreprenariat féminin.

Le directeur général Pi a annoncé, qu’en plus de la campagne publicitaire qui marque ce lancement, des renseignements peuvent être obtenus dans les agences à travers le centre d’appel téléphonique de la Nigelec qui est disponible 24h /24h et 7j/7 ou en consultant le site Web de la Nigelec.

Il a enfin invité les populations en besoin de nouveaux branchements à souscrire massivement à cette offre qui contribuera à leur bien-être et au développement d’activités génératrices de revenus dans les zones urbaines comme rurales.

Intervenant pour le compte de la Banque Mondiale, Mme Aissatou Dicko a affirmé que la banque mondiale soutient le gouvernement du Niger pour relever les défis majeurs dans le secteur de l’électricité afin de sortir le pays de la pauvreté énergétique en augmentant significativement l’accès à l’électricité pour tous.

Outre le projet NELACEP, elle a cité d’autres projets financés par la Banque Mondiale au Niger. On note entre autres, le projet NESAP (projet d’accès à l’électricité solaire au Niger) doté d’un financement d’environ 50 millions de dollars qui soutient l’accès hors réseau à 35 000 ménages grâce à la création d’un marché de systèmes solaires individuels et des mini-réseaux à travers des opérateurs privés. Le Niger bénéficie également du projet régional d’accès à l’électricité et de batteries de stockage pour connecter 70.000 ménages supplémentaires.

D’après Mme Aissatou Dicko, la Banque Mondiale a récemment approuvé un programme d’accès à l’énergie en trois phases pour la période 2021-2030 pour un montant total de 842,5 millions de dollars. Ce programme devrait contribuer à la réalisation de l’objectif intermédiaire de la SNAE à savoir un accès de 60% d’ici 2030. A titre de précision, elle a rapporté que la première phase du programme du projet d’accélération de l’accès à l’électricité au Niger (Haské) est d’un montant de 317, 5 millions de dollars et a été approuvé en décembre 2021. Elle fournira un accès à l’électricité à 400.000 ménages dont 200.000 ménages seront raccordés au réseau d’ici 2025.

L’engagement actuel de la Banque Mondiale, a souligné Mme Aissatou Dicko, s’élève à plus d’un milliard de dollars américains soit environ 625 milliards de francs CFA, pour le financement de ces projets dans le secteur de l’énergie.

Par Rahila Tagou(onep)

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here