le PM Brigi Rafini visite les scènes macabres

Africa-PressNiger. Le Niger est en deuil national de trois jours, après le carnage des terroristes sur une centaine de personnes, dans deux villages à la frontière avec le Mali. C’est dans ce contexte si particulier que le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini s’est rendu dans les deux villages endeuillés.
La visite du Premier ministre Brigi Rafini est considérée comme une initiative du gouvernement nigérien, visant à renforcer la sécurité dans la région. En effet, le Niger a subi plusieurs attaques perpétrées par des extrémistes islamiques, y compris Boko Haram, basé au Nigeria, et des combattants liés au groupe État islamique et à Al-Qaïda. L’attaque contre les deux villages de Tchombangou et Zaroumdareye situés près de la frontière avec le Mali était en représailles après que deux des combattants ont été tués par des villageois présumés.
« Nous sommes venus leur apporter le soutien moral. Nous leur avons présenté les condoléances, du président de la République, du Gouvernement et de la nation nigérienne, toute entière. Nous sommes aussi là, pour leur apporter le réconfort, sur le plan matériel avec une assistance alimentaire et non alimentaire, mais aussi, pour leur annoncer les mesures prises, devant pouvoir les sécuriser davantage, pour les rassurer afin qu’ils restent dans leurs villages », a déclaré le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini.
Des milliers de personnes ont été tuées et des centaines de milliers ont été déplacées au Niger, malgré la présence de milliers de soldats régionaux et internationaux. Alors que les terroristes de la région représentent une menace croissante, le Niger devrait connaître sa première transition démocratique de pouvoir depuis son indépendance de la France en 1960. « Dans le village de Tchombangou, on a perdu 70 personnes, tandis qu’une trentaine de personnes ont été assassinées dans le village de Zaroumadareye. Ce qui fait 100 personnes. C’est tout simplement horrible comme situation, commise par des individus dont on n’arrive pas à avoir l’identification », a déploré Brigi Rafini.
Après à cette visite du Premier ministre nigérien Brigi Rafini, le gouvernement a appuyé les deux villages victimes d’attaques terroristes, avec 20 tonnes de mil, 10 tonnes de riz, plusieurs autres produits alimentaires et 10 millions FCFA. Ces derniers ont aussi encouragé le président de la République, Issoufou Mahamadou, dans sa lutte contre le terrorisme, en déployant les moyens nécessaires pour sécuriser le pays, les personnes et leurs biens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here