les nouvelles autorités renforcent leur engagement pour la transparence dans les industries minières

4

Africa-PressNiger. Dix-huit mois après le retour du Niger au sein de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), les nouvelles autorités de ce pays renforcent leur partenariat avec le Comité national de supervision de ce dispositif. Une rencontre a été initiée à cet effet, le 4 juin 2021, actant la volonté des deux parties de dynamiser leur partenariat en faveur de la transparence dans les industries extractives.

Au cours de cette rencontre, le gouvernement a examiné le plan de travail du dispositif national sur l’ITIE au titre de l’année 2021

Le chef gouvernement Ouhoumoudou Mahamadou qui a présidé cette rencontre, a souligné « toute l’importance que le gouvernement accorde au Dispositif National ITIE pour contribuer à améliorer notre système de gouvernance » en matière de transparence dans le secteur minier.

Abdel Karim Aksar, coordonnateur national de l’ITIE, a, au cours d’un point de presse organisé après la rencontre, déclaré : « cette réunion est bénéfique à plus d’un titre parce qu’elle nous a permis de mettre au parfum les ministres et aussi de leur dire les difficultés que nous rencontrons dans la mise en œuvre de cette initiative ».

Notons qu’après la suspension du Niger de l’ITIE pour cause « d’insuffisance de transparence » dans les industries extractives, le pays s’était retiré de l’initiative en octobre 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here