que peut espérer l’opposition ?

7
Niger : que peut espérer l’opposition ?
Niger : que peut espérer l’opposition ?

Africa-PressNiger. Entre le départ à l’étranger de Hama Amadou et le rejet des résultats de la présidentielle par Mahamane Ousmane, les leaders de l’opposition ne semblent pas prêts au dialogue.

Au Niger, comme souvent en Afrique de l’Ouest, lorsque le camp de la majorité passe dans l’opposition, il semble voué à y rester longtemps. Au pouvoir depuis la chute du régime de Mamadou Tandja en 2010 et l’investiture de Mahamadou Issoufou en avril 2011, qui a marqué le retour du pays sur le chemin de la démocratie, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya) règne en maître sur le Niger. Cela ne fait certes pas si longtemps, tout juste dix ans, mais pour certaines figures de l’opposition, comme l’ex-Premier ministre, ancien président de l’Assemblée nationale et président du Mouvement démocratique nigérien (Moden Fa Lumana), Hama Hamadou, dont la candidature à la présidentielle avait été invalidée, c’est déjà trop.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here