En visite officielle à Abidjan, Ouattara et Bazoum harmonisent leurs points de vue en prélude au sommet de la CEDEAO prévu le 3 juillet à Accra

7
En visite officielle à Abidjan, Ouattara et Bazoum harmonisent leurs points de vue en prélude au sommet de la CEDEAO prévu le 3 juillet à Accra
En visite officielle à Abidjan, Ouattara et Bazoum harmonisent leurs points de vue en prélude au sommet de la CEDEAO prévu le 3 juillet à Accra

Africa-Press – Niger.
En visite officielle de 48 heures en Côte d’Ivoire, le Président Bazoum du Niger s’est entretenu dans la soirée au Palais présidentiel avec son homologue ivoirien.

Au cours d’une rencontre avec la presse, Alassane Ouattara a salué la contribution de la communauté nigerienne dans l’économie ivoirienne. Il a annoncé que son hôte et lui ont harmonisé leurs points de vue en prélude au sommet de la CEDEAO qui se tiendra le 3 juillet prochain à Accra au Ghana.

« Les relations entre le Niger et la Côte d’Ivoire sont spéciales, bien connues.

Nos drapeaux l’attestent.

Le drapeau ivoirien et le drapeau nigérien sans le soleil.

Ca veut dire à quel point nous sommes liés. Cette grande fusion entre nos deux premiers chefs d’Etat,le Président Amany Djory et le Président Houphouët-Boigny et je suis très heureux et très honoré de vous accueillir en terre ivoirienne, votre pays et vous dire que le peuple ivoirien est un peuple hospitalier et aussi féliciter la communauté nigerienne pour sa contribution à l’essor économique de la Côte d’Ivoire. C’est une communauté bien intégrée, je dois le dire et m’en féliciter. Nous avons ensemble fait un tour d’horizon sur la situation dans nos deux pays, mais également dans la sous-région et au plan international.

Je dois dire que nous avons les mêmes préoccupations. La question de la sécurité, notamment la lutte contre le terrorisme, les questions bien sûr économiques et financières avec le COVID-19, la guerre en Ukraine et le contexte international dans son ensemble. Bien évidemment, nous sommes membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, ce qui nous permet d’avoir des coordinations très étroites, mais également de la CEDEAO mais bien évidemment de l’Union africaine.

D’ailleurs, nous avons un sommet de la CEDEAO bientôt le 3 juillet à Accra.

Nous avons essayé d’harmoniser nos points de vue sur ce dossier délicat. Que ce soit sur le Burkina, le Mali ou la Guinée, ce sont des pays voisins de la Côte d’Ivoire. Le Mali et le Burkina sont voisins du Niger donc ce sont des pays avec lesquels on doit entretenir et développer des relations de confort et de confiance aussi, souhaiter que le processus démocratique avance conformément à nos souhaits et que les peuples de nos deux pays ne continuent pas de souffrir de l’environnement actuel. Donc le prochain sommet de la CEDEAO, c’est quelque chose d’important pour nous. Il s’agit non seulement de nos frères des pays voisins. Mais également de la sécurité dans nos propres pays. Je souhaiterais vous dire combien je suis heureux de vous revoir à Abidjan. Je dois noter que le Président Bazoum a pris fonction en avril dernier et il est à sa quatrième visite en Côte d’Ivoire. C’est montrer à quel point nos liens sont forts. Et je voudrais le féliciter à nouveau pour sa brillante élection, pour l’alternance politique au Niger. Il a succédé au Président Yssoufou qui après deux mandats a décidé de partir et respecter la constitution.

Cliquez pour agrandir l’image

Je voudrais dire aux nigériens qui sont là que moi aussi j’ai respecté la constitution de la Côte d’Ivoire. Donc il n’y a pas de confusion. Je me réjouis que le Niger, jeune président élu après l’indépendance du Niger. C’est comme Macky Sall. C’est bien ce que je souhaite pour la Côte d’Ivoire dans les prochaines décennies.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here